LE SAVIEZ-VOUS ? LE SAVEZ-VOUS ?

Peu de temps avant les élections communales de 2012, la Ligue des familles a une idée très originale : mettre en route le petit train des élections. Celui-ci s’est mis en route et a marqué un arrêt à Aubel. Afin de mieux connaître notre village tant de l’extérieur que de l’intérieur. C’est le 27 mai 2012 que le petit train a marqué un arrêt au sein de notre village.

La visite terminée, c’est une journaliste de la Ligue qui a rédigé le compte rendu de cette visite, madame Annick Thibaut. Rapport qui sera publié dans le journal « Le Ligueur ».

Cette journaliste, quel discours tient-elle à propos de notre commune ?

Mettons en évidence le positif.

  • Aubel, célèbre par son sirop, sa bière, son cidre, ses charcuteries ;
  • La population aubeloise est relativement aisée financièrement par les déclarations fiscales.
  • Les Aubelois ont un niveau de vie légèrement au-dessus de la moyenne wallonne.
  • Aubel est une commune où il fait bon vivre.
  • Le revenu moyen de l’Aubelois est supérieur à celui en Wallonie.
  • L’accueil de la petite enfance existe.

Illustrons ces points positifs par des chiffres.

  • La commune d’Aubel compte 4 221 habitants au 1/1/18 et 4256 habitants au 1/10/18.
  • Le revenu moyen 2012, par an et par déclaration fiscale à Aubel est 30 054 euros contre 28 096 euros en Wallonie. Pour l’année de revenu 2016, le revenu par an et par déclaration fiscale est 31 825 euros contre 29 910 euros en Wallonie.

CE QUI EST À AMÉLIORER ? À CRÉER ? À ENRICHIR ?

C’est à partir du document qui date de 2012 que nous considérons ce qui est à améliorer. Entre 2012 et 2018, il est évident qu’il y a eu du changement. Prenons comme exemple l’accueil de la petite enfance, aujourd’hui, deux crèches privées sont en activité. En Wallonie, l’accueil de la petite enfance est couvert à 24,9 % en 2016, donc crèches prises en compte par l’ONE ou assimilés.

Peu de logements sociaux comme dans d’autres communes. Il est difficile d’atteindre les 10 % faute de moyens. Ce qui n’empêche pas d’y réfléchir pendant les 6 prochaines années.

Notre commune ne compte pas d’agence immobilière sociale. Ne serait-ce pas une piste à explorer pour permettre à la jeunesse aubeloise de s’enraciner à Aubel ?

Les violences faites aux femmes c’est le moment le plus fort de la journée du 12 mai 2012 où il a fallu répondre à l’interpellation d’Amnesty International.

L’interpellation d’Amnesty International à propos de la violence faite aux femmes, les interpellés furent très étonnés d’apprendre que des plaintes avaient été déposées et enregistrées à Aubel. (96 à l’époque)

Concrétisons en donnant quelques chiffres :

  • Logement public : en Wallonie, le taux de logements publics est de 28,7 % logements publics pour 1000 habitants (chiffre de 2016).
  • Une information supplémentaire : le vieillissement de la population. La population d’Aubel est plus vieille que la moyenne wallonne. Globalement, la Flandre vieillit plus et plus vite que la Wallonie, surtout plus que la région bruxelloise. Le coefficient de vieillissement était similaire en 2 000 (autour de 70 %), il est aujourd’hui de 87,7 % en Flandre, 72 % en Wallonie et seulement 51,2 % à Bruxelles le coefficient de vieillissement, exprimé en %, commune par commune correspond au pourcentage de personnes de plus de 67 ans par rapport à l’ensemble de la population de moins de 18 ans. Par exemple, un coefficient de 100 % signifie qu’il y a autant de personnes âgées de plus de 67 ans que de personnes de moins de 18 ans. Le coefficient pour Aubel est de 81,83 %.
  • Ce 12 mai 2012, les accompagnateurs du petit train élections ont pu aborder des thèmes comme les écoles de la commune d’Aubel, le logement, l’accueil des enfants de moins de 3 ans, les solidarités et l’environnement.
  • Dans ce rapport, nous avons pu lire que la population aubeloise vieillissait. En 2012, les observateurs ont constaté que 17 % de la population a plus de 65 ans.

Selon la conception que la population aubeloise a de l’avenir de la commune, certains diront le vieillissement

est positif, d’autres diront que ce l’est moins. L’avenir nous le dira. N’empêche que c’est une réalité locale qu’il ne faut pas ignorer.

Dans ce rapport, en 2012, nous pouvons lire un avis subjectif de Denis Lambert, à l’époque président de la Ligue des familles, une appréciation émise au terme de la journée du 12 mai  "Aubel, ouvre-toi et bouge". Je répète, nous sommes en 2012.

Aux citoyennes et citoyens de La Clouse, de Saint-Jean-Sart, d’Aubel, c’est à vous de vous poser les questions suivantes :

            

               Aubel a-t-il bougé et en quoi ?
               Aubel n’a pas bougé et en quoi ?

 

               Aubel s’est-il ouvert et en quoi et vers qui ?       
               Aubel ne s’est-il pas ouvert à qui et en quoi ?

 Le 14 octobre est passé.

C’est une information que je trouve intéressante même si elle date de 6 ans. C’est une équipe qui transmet ce qu’elle a observé, ressenti, constaté. Il est toujours intéressant de tenir compte du regard extérieur qui nous fait prendre conscience de la réalité du milieu où nous vivons. Il n’y aura pas unanimité dans les réponses. Je terminerai par le dicton :

             « POUR SAVOIR OÙ L’ON VEUT ALLER,  IL FAUT SAVOIR D’OÙ L’ON VIENT » 

« Si je ne sais pas d’où je viens et si je ne sais pas où je veux aller, ALORS J’ARRIVE OÙ JE NE VEUX PAS ALLER ».

 

                                                                  Aubel, ce 14/12/18

                                                                        P. Bour

Commentaires

  • Mettre en évidence le positif, devrait et peut devenir un nouveau point de départ.. si on prend le temps de s'i intéresser ! C'est une bonne chose de pouvoir donner ce regard extérieure vers l'activité qui concerne notre commune, et ses objectifs pour "la-venir" de celle-ci. Il est très intéressant de s'en rapprocher, afin de pouvoir y établir le plus possible de familles, d'Aubel et d'ailleurs, pour en améliorer le cadre.

    Répondre aux 4 questions proposées du meilleur de nous même, serait des premiers pas vers cette construction d'un environnement qui se rapproche des gens de notre commune.

    Je m'efforce d'y répondre dès que possible.

    Bon début d'année 2019 ! aux lecteurs et lectrices de ce blog.

    Albert.

  • Oui, Aubel a bougé ;

    - dans l'accueil pour personne handicapé, construction du nouveau Bailou
    - pour le marché dominical et hebdomadaire
    - dans l'enseignement scolaire à Aubel
    - dans le sport en général, et le football en particulier
    - au soutien vers les 3 paroisses de la commune
    - dans le soutien aux journées solidaires
    - dans la culture
    - dans la consolidation d'une communauté chrétienne en unité
    - dans le développement de la maison de repos
    - et ce que je ne sais pas...

    Aubel n'a pas bougé ;

    - dans l'accueil de la petite enfance
    - dans le logement social
    - dans le rapprochement intergénérationnelle
    - dans un projets collectif, plus largement à vocation social
    - dans la recherche de l'ouverture vers les autres.
    - et....

    Aubel s'est ouvert ;

    - au développement du bien être, et la famille qui compte avec une personne handicapée;
    - vers l'échange avec les commerçants locaux et les artisans de chez nous, pour la facilité de l'accès, le soutien à son développement, la mobilité.
    - par la construction d'une nouvelle infrastructure scolaire à l'école libre
    - vers le sport chez les jeunes, et le football féminin en particulier, ainsi que la construction d'une infrastructure moderne au club d' Aubel.
    - en consolidant des nécessités et besoins lié au patrimoine religieux à l'église de la Clouse, et à la pérennisation de la stabilité du terrain au cimetière de Saint-Jean-Sart.
    - en soutenant les développements d'actions solidaires, 24 hrs pour la vie, Solidarifêtes, récoltes de vivres non périssable dans la période de l'Avent, et .....
    - par l'encouragement à l'art de la musique, le soutien au concerts dans nos églises, les journées et l'exposition du 800eme à Saint-Jean-Sart, les festivités ordinaires dans nos 3 villages, ....
    - par le soutien en équipe relais, vers les communautés de notre Unité pastorale d'Aubel/Thimister/Clermont, pour consolider le développement du bien être autour de soi.
    - par la qualité de l'accueil aux personnes devant recevoir des soins, et le développement des besoins médicaux localement

    Aubel ne s'est pas ouvert ;

    - a l'accueil de la petite enfance, largement en-dessous de la moyenne en Wallonie
    - dans un projet d'investissement, qui rendrait plus accessible le logement pour les jeunes
    - dans un projet de rapprochement des générations qui favorise l'échange et la connaissance. ( dans un projet de logement plus solidaire, où des échanges sont possibles, dans une collectivité où l'on développe à partir des richesses de nos terres, et les produits locaux.
    - vers la vie communal? je ne sais pas de trop, mais c'est mon cas, dans l'ouverture vers les services qu'offre la commune, c''est vrai aussi pour moi, dans l'intérêt que nous portons vers les lieux de ressourcements, ce qui n'est pas mon cas. et que savoir encore??

    Voilà mon aperçu et les réponses que je donne sur cet information du petit train des élections, qui rend encore bien sont effet aujourd'hui, même après 6 années passées !
    Cela à bougé, car nous sommes nombreux à passer nos journées à bosser, et encourageons encore ceux et celle qui ce sont engagé pour la vie communale à Aubel.

    Regarder les choses du côté positif, reste la meilleur des réactions à avoir.


    Albert

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel