Fusion des communes : maïeurs mitigés

Ce mercredi, le gouvernement wallon s’est engagé à organiser une fusion des communes de manière volontaire sur base d’une proposition de la ministre des Pouvoirs locaux. Valérie De Bue estime que les petites communes ont des difficultés à financer des infrastructures ou équipements lourds comme des écoles, piscines hôpitaux…

Chez nous, Aubel, Baelen, Lierneux, Olne, Stoumont et TroisPonts comptent moins de 5.000 habitants. Elles figurent donc parmi les communes qui ont le plus de chance de se faire absorber. Mais la perspective d’une fusion ne semble pas forcément les réjouir.

Du côté d’Aubel, le bourgmestre, Freddy Lejeune, en poste depuis quelques jours, prend le temps de réfléchir et de peser le pour et le contre. Nous ne sommes pas parvenus à joindre le maïeur de Trois-Ponts afin de lui demander son avis sur la question.

Si elles se produisent, ces fusions devraient être effectives à l’issue des élections communales de 2024. Il ne faudra donc pas convaincre les bourgmestres fraîchement élus d’abandonner leur poste avant la fin de leur mandat. -

D’un article d’ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 6 décembre 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel