• Travaux sur le N648 vers Battice

    Le service public de Wallonie et l'entreprise Baguette signalent que des travaux de réfection de voirie seront effectués sur la route d'Aubel vers Battice au delà de La Minerie jusqu'au fort de Battice à partir du 19 jusqu'au 23 novembre.

    La circulation sera par conséquent interdite sur ledit tronçon. Si des déviations seront installées pour les voitures à partir du rond point de La Minerie, les véhicules de plus de 7,5T devront obligatoirement emprunter la route de Merckhof pour rejoindre Henri-Chapelle.

  • Décès de Madame Maria Thérèse JACQUEMIN

    La famille annonce le décès de Madame Maria Thérèse JACQUEMIN, née le 26 décembre 1942 à Hombourg et décédée le 13 novembre 2018 à Verviers.

    La défunte repose à la chapelle ardente de la résidence La Kan, rue de la Kan, 26 à Aubel, où la famille recevra les visites ces mercredi 14 et jeudi 15 novembre de 16 à 18h.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Aubel, aura lieu à 10h30 le vendredi 16 novembre en la chapelle de la Résidence La Kan à Aubel.

  • Travaux sur la route de Val-Dieu : mise à jour

    Le carrefour de Saint-Jean-Sart sera fermé à la circulation à partir de ce jeudi matin 15 novembre et ce pour une durée de dix jours.

    La circulation reste interdite de la partie d’Aubel jusqu’au carrefour de Saint-Jean-Sart.

     

  • Le projet de porcherie fait polémique

    Les riverains craignent des nuisances sonores et olfactives. Selon l’exploitant, il n’y a rien à craindre.

    Un projet de porcherie suscite le débat à Thimister. Xavier Schoonbroodt, un exploitant de la région, veut ouvrir une exploitation de 1600 porcs et affirme avoir pris toutes les mesures nécessaires pour éviter les possibles nuisances, mais certains riverains restent sceptiques. Le projet a reçu une première décision négative, mais l’exploitant a lancé un recours et une deuxième enquête publique a été ouverte.

    Un article de JEAN-CHRISTOPHE FERNANDEZ. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2018.

  • Julien Galère s’interroge

    Une semaine après avoir pris la mesure de Dison et recollé au groupe de tête, Aubel a de nouveau laissé filer une belle chance de rester au contact direct des meilleurs en s’inclinant sèchement 4-1 à Trooz. Et ce, en concédant 4 buts en seconde période. Un Capture d’écran 2018-11-14 à 07.50.16.pngscénario qui ressemble furieusement à celui déjà vécu à Braives puis à SterFrancorchamps et ça suscite de nombreuses interrogations dans le chef de Julien Galère. « Comme toujours, on est resté à quelques-uns après le match pour débriefer et on n’arrive pas à comprendre comment on peut afficher deux visages en deux mi-temps. On a livré une première période très correcte, puis on s’est éteint complètement et on se demande pourquoi. Dimanche, à Trooz, on savait pourtant à quoi s’attendre et Jabo Mutsinzi, le capitaine, a répété qu’il fallait tout donner en seconde période. L’envie et la mentalité étaient bien là, mais quelque chose a bloqué en deuxième mi-temps. C’est surtout à l’extérieur que cela se produit. »

    Et le médian aubelois d’avancer certaines pistes d’explication. « J’ai l’impression que des joueurs se mettent une pression comme s’ils devaient garder le résultat après la pause. Cette pression fait boule de neige, fait peur à tout le monde et on n’arrive plus à proposer le même foot. Du coup, on rejoue régulièrement des longs ballons et on est moins sec dans les duels. On perd totalement nos moyens, notre foot et on affiche dès lors deux visages. C’est la troisième fois que cela nous arrive, à chaque fois en déplacement. Prendre 4 buts en une mi-temps, c’est beaucoup… » Pourtant, Julien Galère le sait, Aubel a le potentiel pour réussir quelque chose de bien cette saison en P1. Mais il manque encore certains ingrédients pour afficher la constance requise.

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2018.