Le jeune William Spits a été confronté à Neerdael

Aubel donne la chance aux jeunes, cela se vérifie d’année en année, mais aussi match après match, puisque depuis un bon mois et demi, un petit jeune, William Spits, pointe son nez dans l’équipe A de Michaël Mager.Capture d’écran 2018-11-20 à 08.36.10.png

Ce citoyen de Housse n’a cependant pas fait ses classes de jeunes chez les Herbagers. « Non, J’ai 19 ans. J’avais d’abord commencé à Blegny, puis après 4 années, je suis parti pour 4 autres à Visé avant de revenir à Blegny. L’an dernier, je suis arrivé à Aubel pour évoluer en U21 ou en P3. »

Mais la fin à Blegny ne s’était pas trop bien déroulée. « Non, notre coach avait dû aller s’occuper de la P3 car leur coach avait été limogé. Cela ne se passait plus trop bien dans notre équipe de U19, qui était souvent incomplète sur la fin. Plusieurs joueurs sont partis et comme j’avais des amis qui jouaient ici à Aubel, ils m’ont demandé de venir. Ainsi, j’ai fait un test avec Vivien Forthome et ça a marché ! »

L’étudiant en coaching sportif à Beeckman a désormais les dents longues. « C’est clair que tout joueur ambitionne de jouer le plus haut possible. L’an dernier, je n’avais jamais été repris avec la P1 et j’ai débuté cette saison avec la P3, mais vous le savez, on s’entraîne tous ensemble avec la P1 et donc les coaches me connaissent. » Et William a pu saluer une première sélection face à Braives pour être, ensuite, titularisé contre l’UCE Liège. Dimanche, il est monté en 2 e mi-temps dans le match fou face à Bas-Oha. « Voilà 5 ou 6 fois que je suis repris. Contre Bas-Oha, je suis monté au repos. Le coach m’a demandé d’être solide derrière et de m’occuper de Neerdael. »

Le fameux buteur de la série. « Oui, c’est un très bon attaquant. À la course ça va, mais il a une terrible détente. C’est impressionnant. C’est clair que cela va plus vite en P1, mais ça va, je m’y fais. Je joue soit médian défensif, soit comme défenseur central, mais je ne me pose pas trop de souci. J’espérais venir dans cette équipe en fin de saison. Ici, cela se fait plus tôt et je ne vais pas m’en plaindre. Je compte y rester et je joue sans pression. » 

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 20 novembre 2018

Commentaires

  • Entièrement d'accord avec le contenu de l'article qui fait du R.Aubel FC un club qui fait confiance aux jeunes, jeunes qui sont appelés en équipe première occasionnellement ou régulièrement . William ne doit pas avoir de bons souvenirs quand nous lisons qu'il a joué à Braives, une mi-temps contre Wanze- Bas-Oha avec mission de maîtriser Neerdael dont on connaît ses grandes qualités techniques, ce n'était pas un cadeau mais il avait la confiance du T1. Le résultat à Braives et le 6-6 du match fou lui laissent probablement de mauvais souvenirs. William, les matchs se suivent et ne se ressemblent pas. Ne demandons pas à nos jeunes toujours en formation de montrer sur le terrain une expérience en construction. Ils seront expérimentés d'ici 2-3 saisons. N'est-ce pas cela l'objectif premier ?
    Loin d'être une critique , il me semble qu'il manque un "chef d'orchestre en défense. Les musiciens sont là mais qui est le chef? Cela vaut la peine d'y réfléchir. P.Bour

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel