Des contrôles seront effectués

À Aubel, on envisage la possibilité d’effectuer une étude afin de voir si les granulés sont vraiment cancérigènes ou non. « On va Capture d’écran 2018-11-14 à 07.42.54.pngd’abord attendre de voir le rapport que nous fournira la firme qui a fait le terrain », détaille Freddy Lejeune, futur bourgmestre aubelois. « Si nous avons des doutes, nous procéderons à des analyses afin de nous démontrer par A+B qu’il y a ou non des risques pour la santé. Pas question de prendre des risques pour les membres du club. Je ne comprends pas non plus pourquoi on vient avec ce problème des synthétiques maintenant alors qu’ils ont été installés par Infrasports il y a déjà plusieurs années. C’est quelque chose qui me dépasse. »

Pour rappel, la commune de Thimister a, elle, demandé à un laboratoire d’effectuer des analyses afin de voir si le synthétique du club de la Minerie pollue le ruisseau de la Bève, situé en contrebas.

Une page à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel