Van Hoof héroïque

Dans les arrêts de jeu, Guillaume Van Hoof a donné une victoire inespérée à Aubel face à Raeren.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Raeren-Eynatten. Dominés presque toute la rencontre, les Aubelois ont marqué l’unique but de la partie à la 92e et ont pu remercier Guillaume Van Hoof.

On joue la 92e minute. Le score est de 0-0 entre Aubel et Raeren-Eynatten. Durant les 90 minutes précédentes, on a vu un Raeren-Eynatten très dominateur, mais très mauvais à la finition de ses nombreuses occasions à l’image de ses derniers matches. Du côté des Aubelois, ils résistent tant bien que mal, tout en se montrant dangereux à quelques reprises en contre, surtout en première période. 92e donc, et coup-franc pour les germanophones, mal botté, les locaux repartent immédiatement en contre. Van Melsen écarte sur Mauclet qui centre, et trouve Van Hoof, qui n’a plus qu’à la pousser dedans. C’est l’explosion et l’offensif disparaît sous une montagne d’Aubelois.

« Ça fait du bien », explique Guillaume Van Hoof au coup de sifflet final. « C’était la fin, de notre rectangle pour défendre, j’ai couru jusqu’au but adverse, et ça a payé. J’ai eu quelque peu les jambes qui tremblaient quand j’ai vu le centre arriver, mais j’ai finalement réussi à marquer », explique-t-il.

Et Guillaume Van Hoof est un véritable enfant d’Aubel. « Je suis au club depuis que j’ai cinq ans. » Ce qui rend son but d’autant plus jouissif. « Quand j’ai vu tout le stade se mettre à crier, ce fut une sensation incroyable. Petit, c’est moi qui étais derrière le but et qui supportais l’équipe première. » À 21 ans, il marque donc son premier goal en équipe A. « Je suis vraiment content, surtout au vu de mes dernières semaines difficiles. Je me suis blessé (ndlr, fissure du péroné) le 30 avril. J’ai eu un peu du mal à revenir. Cela fait trois ans que je joue pour la P3, sans pour autant m’imposer avec la P1. La semaine dernière, je mets trois buts contre Melen B, mais j’étais déçu de ne pas être avec la première. J’ai eu une discussion avec l’entraîneur qui m’a dit que je devais me montrer moins impulsif. Il m’a remotivé, et cela a porté ses fruits », conclut-il avec un grand sourire. 

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 3 septembre 2018.

P1

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

RAEREN-EYNATTEN . . . . . . .. . . . . 0

Le but : 92e Van Hoof (1-0)

Aubel : Stassen, Pesser, Roex, Willem, Smits, Mauclet, Mutsinzi (82e Meesen), Van Melsen, Galère (62e Binot), Spierts (73e Van Hoof), Meunier

Raeren-Eynatten : Johnen, Laschet, Klauser (82e Kupper), Lauffs, Bong, Offerman, Aritz, Evertz, Fl. Offerman, Islamovic (86e Dabo), Collubry

Cartes jaunes : Pesser (13e), Roex (22e), Spierts (28e), Mauclet (29e), Islamovic (29e), Aritz (31e), Laschet (61e), Willem (80e), Evertz (93e)

P3C

Aubel B - Ent. Pepine A : 0 - 0

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel