Delhez sur un nuage, Baguette dans un sauna

L’homme d’affaires d’Aubel et le pilote professionnel de Spa ont vécu des scénarios très différents lors du double tour d’horloge ardennais. Mais le pilote de la Lamborghini numéro 9 et celui de la seule Honda NSX sont fiers d’être venus à bout de cette édition particulièrement éprouvante.

Pas de répit pour les héros. Ce lundi matin, Bertrand Baguette reprend l’avion pour son pays d’adoption, le Japon. 

Pour Bernard Delhez, cette édition s’est déroulée comme dans un rêve :« Il s’agissait de ma première course de la saison et j’ai eu le plaisir de la vivre au sein d’une excellente équipe. Heureusement qu’à 52 ans, je peux compter sur une condition physique forgée par 6 à 8 heures de sports hebdomadaires. Nous n’avons pas rencontré de problèmes et, de mon côté, j’ai signé de bons chronos sans commettre d’erreur. Je suis très satisfait du résultat global qui s’est soldé par une 2e place dans la catégorie réservée aux pilotes amateurs. Notre 30e position au classement général démontre aussi à quel point le niveau de ces 24 Heures est devenu démentiel. C’est d’autant plus gratifiant de les terminer de cette façon. »

D'un article de DOMINIQUE DRICOT dans LA MEUSE VERVIERS du 30 juillet 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel