Un test Be-Alert organisé ce jeudi: pas de panique !

Votre commune n'a pas encore souscrit à BE-Alert? Inscrivez-vous quand même! Votre Gouverneur de province dispose du système et peut l'utiliser en cas de nécessité.

BE alert n’est pas une grande nouveauté : le gouvernement fédéral a lancé le système en juillet 2017. Avant ce système, l’alerte et l’information à la population pouvaient être diffusées via les médias sociaux, les services de secours déployés sur le terrain ou, pour les risques Seveso ou le nucléaire, des sirènes. Pour être averti, il faut s’inscrire. Il est possible d’enregistrer plusieurs adresses et numéros de téléphone. De plus, en cas d’importante situation d’urgence, il est aussi possible d’envoyer un message de manière localisée, sur base du lieu de l’incident. Toute personne physiquement présente dans cette zone reçoit alors un message sur son téléphone mobile. Ce système est unique en Belgique.

L’inscription est totalement gratuite, sur www.be-alert.be.

Ce jeudi 5 juillet, un test national de BE-Alert sera organisé, et certaines communes testeront l’outil en procédant à un envoi réel de messages. Liège fait partie des communes qui ont souscrit au système. Ce jeudi, elle le testera.

Ainsi, toutes les personnes situées dans une zone déterminée recevront, jeudi en matinée, un SMS test dont le contenu sera le suivant: « Test BE-Alert-Liège. Ceci est un test. Vous ne devez rien faire. Motivez vos amis et votre famille à s’inscrire à www.be-alert.be ». L’objectif est de tester l’outil, mais surtout d’inciter les Liégeoises et les Liégeois à s’inscrire.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel