Campagne de prévention « Incivilités canines »

Au-delà des simples, mais dégoutantes, déjections laissées à l’abandon, c’est dans sa globalité que nous traiterons la problématique : qu’il s’agisse de la perte de temps qu'engendre la "capture" d'un chien errant, la recherche de son propriétaire et le dépôt éventuel à la SRPA, du parent qui récupère son bambin maculé d'excréments de chiens après avoir joué dans une plaine publique ou encore des promeneurs incommodés ou apeurées par un chien qu’on laisse divaguer sans laisse...

Il importe de rappeler aux maîtres toutes les obligations qui leur incombent… Car, qu’il s’agisse du chien ou même de son maître, c’est juste une question d’éducation… (du maître).

Un petit présent gourmand sera offert aux chiens dont les maîtres sont exemplaires… mais les maîtres négligents ne seront pas oubliés…

Déroulement de la campagne

Les policiers, agents constatateurs et gardiens de la paix iront à la rencontre des chiens et de leurs maîtres en promenade sur la zone de police.

Ils vérifieront notamment l’utilisation effective de la laisse, mais de la muselière pour les chiens dangereux. Le promeneur sera également invité à exhiber le matériel de ramassage des déjections dont il dispose. La vérification de la puce électronique pourra de plus être réalisée.

Le maître est en ordre :

A titre d'information, il lui sera remis un prospectus reprenant les 10 commandements d'un maître responsable. En guise de remerciement, il recevra un bon l'invitant à venir retirer, dans une antenne de police de son choix ou dans une administration communale de la zone, une récompense gourmande pour son compagnon. Ce bon sera nominatif.

Le maître ne dispose pas du matériel adéquat :

Pour lui rappeler ses obligations, il lui sera remis le prospectus reprenant les 10 commandements d'un maître responsable, ainsi qu'un sachet pour ramasser les déjections.

Ce premier contrôle en défaut donnera lieu à l'enregistrement d'un avertissement. En cas de nouveau contrôle en défaut, une sanction administrative sera cependant rédigée. Pour rappel, l'amende prévue dans le Règlement Général de Police peut aller jusqu'à 350 euros (en cas de récidive).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel