Décès du fondateur de FunéRADER

C’est un entrepreneur au nom connu de tous qui s’en est allé ce lundi 18 juin. Hubert Radermecker, fondateur avec Capture d’écran 2018-06-22 à 16.51.36.pngson épouse de la société funéraire Radermecker-Spronck, est décédé à l’âge de 86 ans. Ses funérailles seront célébrées ce samedi 23 juin à Baelen, village où il a passé la majeure partie de sa vie, avec une petite particularité. Pour son dernier voyage, Hubert Radermecker sera emmené de l’église vers le cimetière dans son corbillard à cheval.

« Il avait trouvé ce corbillard, qu’on utilise de temps en temps, dans les Ardennes luxembourgeoises et l’avait retapé. Il en était très fier », se souvient son fils Yves, qui indique que son père n’avait jamais voulu s’appesantir sur ses funérailles.

« C’ÉTAIT UN BATTANT »

Hubert Radermecker, qui a passé ses jeunes années à Baelen, a entrepris des études en menuiserie et ébénisterie, après quoi il s’est lancé comme indépendant à l’âge de 20 ans. Déjà il conçoit des cercueils sur mesure. La rencontre avec celle qui deviendra son épouse en 1961 lui donnera une union solide, dont naîtront trois enfants (Yves, Carine et Vincent), mais donnera également une autre dimension à sa carrière professionnelle. Le couple achète une chambre mortuaire et un corbillard, en plus de la menuiserie, et lance ainsi l’aventure familiale de l’actuel FunéRADER.

« Il avait la niaque. C’était un battant et un travailleur. Il était exigeant avec lui-même, son personnel et ses enfants, mais toujours juste », réagit Yves Radermecker. Mais son travail ne l’a jamais empêché de consacrer du temps à ses enfants et de s’investir dans des associations locales, « à la fanfare où il joue du tuba, au tir de la Saint-Paul pour qui il fabriquera l’oiseau pendant 50 ans, et au club cycliste ».

Il créera aussi le funérarium d'Aubel qui fait toujours partie de l'entreprise.

D'un article d'A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 juin 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel