Concert du Printemps : Les MUFFATTI (B)

Jean-Sebastien Bach : Ouverture pour orchestre n° 3 BWV 1068

Jean-Sebastien Bach : Cantate « Liebster Jesu, Mein Verlangen » BWV 32

Christoph Graupner : Cantate « Wo willst du hin Betrübte Seele » GWV 1155/09A

Christoph Graupner : Concerto pour hautbois d’amour

Le Brussels Baroque Orchestra « Les Muffatti » nous revient ce vendredi 15 juin, à Val Dieu, dans le cadre des Concerts du Printemps,  avec un programme de musique baroque, à la fois sacrée et instrumentale, due à la plume de J.S. Bach et de son contemporain Ch. Graupner. Un effectif de 17 musiciens, dont une soprano et un baryton, dont nous avions déjà pu apprécier l’excellence en 2015. Une grande soirée en perspective ! 

Un aperçu en musique : https://www.youtube.com/watch?v=x6LqOIY8XC8&t=33s

Le site officiel : http://www.lesmuffatti.be/lorchestre/

PRÉSENTATION

EN 1996, DE JEUNES MUSICIENS BRUXELLOIS DÉSIREUX D’INITIER ENSEMBLE UNE AVENTURE MUSICALE COLLECTIVE ET PROFESSIONNELLE FONT LE PARI DE S’UNIR AUTOUR DE LA MUSIQUE ORCHESTRALE BAROQUE.

Un credo : le plaisir d’œuvrer ensemble, dans un esprit d’honnêteté, d’ouverture, de curiosité et de partage. La joie de porter la musique classique à leurs contemporains et d’ouvrir l’accès à la musique ancienne, appréciée pour elle-même et par tous.

Une double démarche : éclairer les grands chefs-d’œuvre en servant les compositeurs de renom ; révéler, à travers un travail approfondi de recherches musicologiques, d’édition et d’organologie, des trésors inédits du patrimoine musical.

Une intention : dresser un tableau tout en nuances de l’époque, mettre en évidence le principe même de la « circulation » qui régit les arts et la musique en Europe. Ainsi, ils développent des programmes qui mettent en avant tantôt l’influence des musiciens italiens sur leurs contemporains anglais (« Italian Craze »), tantôt un instrument (le chalumeau, l’orgue), un thème transversal (« Cosmos », « Odes aux forces de la nature ») ou une ville (« Mater Dolorosa et le baroque napolitain »), un compositeur ou un joyau révélé du patrimoine musical.

Les moyens : l’exécution historiquement informée et une politique d’enregistrement très soignée. La discographie des Muffatti comprend à ce jour sept enregistrements, tous unanimement salués par la critique. Leur disque consacré à la Brockes-Passionde Reinhard Keiser, réalisé en collaboration avec l’ensemble vocal Vox Luminis, a remporté en 2014 les trois grands prix discographiques belges : il a été désigné disque classique de l’année par Klara, a été récompensé d’un prix Caecilia (Union de la presse musicale belge) et de l’Octave de la musique classique.

Le nom de l’orchestre fait référence à Georg Muffat (1653-1704), compositeur cosmopolite et source incontournable pour l’histoire des débuts de l’orchestre ; il fut notamment l’un des premiers à établir de façon détaillée les principales caractéristiques différenciant les styles musicaux français et italien. Le premier enregistrement de l’ensemble est consacré à ce compositeur.

Dans la lignée des ateliers des maîtres peintres de l’époque, Les Muffatti sont un laboratoire de recherches, un pôle de synergies, grand ouvert sur la ville, sur l’Europe et sur les personnalités qui les traversent.

La direction artistique : au cœur des projets, la direction artistique est confiée au Konzertmeister, à un soliste ou à un chef invité. Au quotidien, un trio de musiciens issus de l’orchestre assume les grandes orientations artistiques et délimite les lignes de force de l’orchestre, auxquelles chaque musicien, maillon actif et indispensable, apporte son intelligence.

 

Les commentaires sont fermés.