Un torrent d’eau a dévasté le Moulin du Val-Dieu

Coup dur pour le restaurateur Léon Stassen. Alors qu’il a repris le restaurant Le Moulin du Val-Dieu il y a moins de six mois, l’établissement est aujourd’hui fermé suite aux inondations. C’est en effet un véritable torrent d’eau qui a traversé le restaurant ce vendredi matin, charriant tables, couverts, matériels de cuisine mais aussi des objets venus de l’extérieur. « Vers 10 heures, la Bel a débordé vers l’étang. Rapidement, toutes les berges ont été saturées et 8EC79820-C00C-4AA2-9D8A-BCA3BF7342B8.jpegl’eau est montée jusqu’au moment où elle a fracturé les portes arrières de l’éta- blissement », raconte Léon Stassen. Un torrent d’eau charriant des cailloux de la terrasse, du sable de la plaine jeux et des écorces de bois s’est alors engouffré dans le resto. « Les caves sont complètement inondées et dans le restaurant l’eau est montée jusqu’à un mètre, déchaussant les frigos du mur sur son passage ».

Une véritable catastrophe pour ce restaurateur qui venait de remettre l’établissement à neuf. « C’est apocalyptique ici. Ce matin, les tables, les chaises et tout le mobilier flottaient.

À cela, il faut ajouter la perte de marchandise. « Pour le week-end, on avait des réservations de groupes. Les chambres froides et les frigos étaient pleins. Comme on n’a plus de courant, depuis ce matin, tout est à jeter », déplore l’Aubelois qui travaille d’arrache-pied pour remettre son restaurant en ordre, le plus rapidement possible. « Avant mercredi, ce ne sera pas pos- sible, c’est certain », regrette le restaurateur qui se réjouit cependant de l’élan de solidarité qui s’est créé pour lui fournir de l’aide.
Malgré l’intervention des assurances, les inondations de ce vendredi risquent bien de laisser des traces au Moulin du Val-Dieu.
« On vient d’apprendre les frais liés au personnel ne sont pas pris en charge par les assurances en cas de catastrophes naturelles. C’est donc des frais que nous devrons assumer », conclut dépité, Léon Stassen.
FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE du 2 juin 2018

Commentaires

  • Je lis avec émotion ce qui vous arrive avec les inondations, quelle tristesse. Vous qui aviez si bien démarré avec votre famille et votre personnel.
    J espère de tout cœur que vous allez pouvoir vous en sortir, le sort s acharne, mais tenez bon car vous avez beaucoup de gens qui vous apprécient beaucoup et qui vous ont suivis au Moulin.
    Bon courage et à bientôt.

  • Impressionnant, lorsque nous habitions Val-Dieu, je me souviens avoir vu la Berwinne sortir de son lit, mais la Bel c'est incroyable!
    Bon courage et comme disaient les romains "fluctuat, nec mergitur"

Les commentaires sont fermés.