Pension complémentaire : une prime de 200 € par agent communal

La ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue, vient de libérer une enveloppe de quelque 40 millions E86B6AF3-9C0A-4045-8D06-8DD67656AFED.jpegd’euros à destination des communes, CPAS et intercommunales afin de leur octroyer une prime si un plan de pension complémentaire a été contracté pour leurs agents non nommés. En province de Liège, Anthisnes, Aubel, Clavier, Herve, Remicourt, Stavelot, Waimes et la commune bassimosane de Dalhem ont franchi le pas et peuvent espérer une prime de 200€ par agent.

Stavelot et Waimes figurent parmi les trois communes qui chouchoutent le plus les pensions des travailleurs de leurs administrations (commune et CPAS). Elles ont en effet mis sur pied un système de pension complémentaire pour leurs agents contractuels (non-nommés).


D’autres communes, comme Aubel ou Herve ont franchi le pas. Mais, seules Stavelot et Waimes, sur l’arrondissement de Verviers, ont opté pour le taux le plus élevé : 3 %. En Wallonie, seule Beauvechain les dépasse avec un taux de 6%.


Concrètement, que rapporte cette pension complémentaire ? Le travailleur d’une administration qui applique un taux de 3 % touchera un capital pension supplémentaire de 87.538,72 € bruts en moyenne à 65 ans, sous les conditions suivantes : 2 % d’indexation salariale, taux appliqué à partir de 2018, pour une carrière complète, calculé sur un salaire moyen de 36.000 € bruts.
La ministre De Bue vient de lancer cette prime régionale pour inciter tous les pouvoirs locaux wallons (communes, provinces, CPAS, intercommunales...) à suivre cette voie. Un montant de 40 millions a été prévu sur trois ans. Ils permettront de financer une partie des cotisations que devront payer les pouvoirs locaux, avec un plafond de 198,71 €/ETP/an. Cette prime sera financée via le Fonds des Provinces. À noter que les Provinces pourront récupérer 2,1 millions de primes si elles participent elles-mêmes au programme.
À l’heure actuelle, seuls 48 pouvoirs locaux wallons ont mis en place un système de pensions complémentaires pour leurs agents contractuels contre plus de 500 en Flandre.
Ils sont quelque 137.787 agents à travailler dans nos communes, provinces, CPAS, intercommunales... Mais ils ne bénéficient pas tous des mêmes conditions. Seules 3 personnes sur 10 sont nommées (41.368) et profitent donc d’avantages notamment au niveau de leur pension. Cette pension complémentaire permettrait de répondre aux inégalités de pension entre agents contractuels (majoritaires puisqu’ils représentent 70 % du personnel) et les statutaires.
Le but de la prime est d’inciter à la mise en place d’une pension complémentaire et de la développer. Les pouvoirs locaux disposant déjà d’un tel système pourront aussi participer au programme.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel