Aubel aux portes de la régionale 2 ce soir

Pour la dernière au « Green Temple », Bertrand Beckers sera une des clés de cette rencontre qui pourrait être l’ultime de cette saison et marquer un superbe retournement de situation…

Capture d’écran 2018-05-17 à 08.11.41.pngEn allant remporter la première manche de cette finale des playoffs, samedi, dans la salle du Haut-Pré, le RBC Aubel a peut-être fait le plus difficile. En effet, en mettant les Liégeois (qui seront encore privés de Bernard, victime d’une commotion contre Ensival), sous pression, les Herbagers ont désormais toutes les cartes en main pour finir le travail dans le « Green Temple ».

Et même si les Verts ont un droit à l’erreur, nul doute que tout le groupe veut en finir immédiatement, devant son public ce jeudi soir (match à 20 heures). Après la déception de décembre ayant vu le groupe se faire sortir de la coupe provinciale dans sa propre salle par la P2 de l’Étoile (qui a réalisé le doublé dans la foulée), pas question de revivre la même mésaventure ce soir. Maintenant, depuis, le retour aux affaires de Deflandre a clairement redynamisé (et rééquilibré) un groupe qui mérite clairement d’aller tenter sa chance plus haut. Un objectif désormais réaliste et qui se matérialisera peut-être dans 40 minutes. Ayant dominé le match aller de la tête et des épaules en proposant des solutions défensives ayant fait baisser les bras du Haut-Pré, Aubel a plus que jamais son sort entre ses mains. Même si on sait que les frères Grandry sont capables de tout, la bande à Jennart dispose de plus de rotations, de plus d’organisation et d’un banc nettement supérieur. Et comme le mental et l’envie collective ont également fait leur grand retour depuis le changement de coach, peu de points font penser à une surprise. De quoi clairement envisager une explosion de champagne ce soir.

Une rencontre qui sera sans conteste particulière pour Bertrand Beckers. Aubelois pure souche décisif lors de la première manche, le pivot de 26 ans ne profitera pourtant pas de cette montée éventuelle puisqu’il a décidé de rejoindre Ensival l’an prochain, un club qui restera, lui, en P1. Quoi qu’il arrive, le match de ce soir (20h) sera le dernier de Bertrand à domicile… alors autant le rendre on ne peut plus spécial avec une victoire et une montée à la clé. 

 

DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 18 mai 2017.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel