William Mauclet dribble la science

Les sourires aubelois étaient de sortie après la victoire (3-0) face à Raeren-Eynatten. Normal quand on sait qu’ils ont enfin leur sort entre les mains à l’aube de la dernière journée de championnat. Il y en avait un qui était encore plus content : William Mauclet.

Le buteur maison fêtait son retour sur les pelouses après une blessure au genou et une fin de saison annoncée…Capture d’écran 2018-05-08 à 08.19.13.png

« J’ai encore une petite gêne, mais j’ai eu de bonnes sensations sur le terrain », souffle l’attaquant qui a lancé les Herbagers sur la bonne voie en plantant son 16 e but de la saison.

« Je n’ai que cette occasion-là et il fallait absolument marquer. Cette victoire nous fait un bien fou, car on a désormais notre sort entre les mains. Même si nos adversaires ont mieux commencé la partie, on a senti une réelle envie par la suite chez nous. À présent, on sait ce qu’il nous reste à faire. » En face de lui dimanche, il y avait celui qui va rejoindre Aubel la saison prochaine, et donc rentrer en concurrence avec Mauclet : Marvin Van Melsen. « C’est un gars que je connais bien. Il n’y aura pas de concurrence, c’est un profil différent et une solution supplémentaire pour marquer des buts. C’est une bonne chose », conclut l’attaquant.

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mai 2018.

Commentaires

  • Annonce encourageante pour l'équipe première à la veille du match contre RAEREN- EYNATEN.
    De fait, c'est William qui a ouvert le score lors de cette rencontre du six mai.
    Il arrive que nos oreilles entendent de la part de détracteurs parfois même d'anciens joueurs l'expression " AUBEL sans MAUCLET n'est rien". Nous ne pouvons pas être d'accord avec ce genre d'affirmation.
    AUBEL est une équipe qui gagne.
    En prolongement à cette affirmation, nous devons admettre et affirmer que l'arrivée de William au sein de notre club a été et est toujours un renfort, un + pour notre équipe première Nous comptons encore sur lui , sur ses équipiers aussi, pou scorer dimanche prochain à Xhoffraix et ainsi assurer notre maintien en P UN.

    William est aubelois. Dès son jeune âge, dans les équipes de jeunes, il prouve déjà qu'il a un + , des qualités footballistiques au -delà de la norme pour cette tranche d'âge. Bien vite, il est repéré par des clubs voisins évoluant dans une catégorie supérieure. Cet intérêt se réalise puisque WILLIAM quitte AUBEL pour l'AS EUPEN où il perfectionnera ses talents jusqu'à frapper aux portes de l'équipe première.
    Après EUPEN, William rejoindra le F.C.LIEGE.
    Inscrit dans l'enseignement supérieur, en éducation physique , il estime qu'il doit songer à décrocher un diplôme et prend ses dispositions pour son nouveau projet. Le retour à AUBEL lui faciliterait la vie d'étudiant. C'est ce qu'il fait et arrive dans son ancien club avec un bagage "football" plus important qu'au départ d'Aubel.

    A la veille de la fin du championnat et du grand espoir de se sauver, à travers les paroles de William, quels sont ses sentiments ?

    Ce qu'il dit: * une ^petite gêne sur le terrain

    * je n'ai que cette occasion, il fallait absolument marquer"

    * cette victoire nous fait un bien fou

    * à présent, on sait ce qu'il nous reste à faire

    * à partir de la réponse à la question sur l'arrivée de Marvin Van Melsen
    ( c'est un gars que je connais bien , il n'y aura pas de concurrence, c'est un profil différent, une solution supplémentaire pour marquer des buts, c'est une bonne chose)

    Le contenu de ses paroles laisse entrevoir le maintien de l'équipe première en P un

    Retenons aussi quelques qualités perçues à travers ses paroles:

    - le courage: la douleur ne l'empêche pas de jouer

    * saisir l'opportunité: une occasion, je dois marquer, je marque

    * le sens du respect de l'autre: l'autre étant Marvin mais également
    ses coéquipiers actuels.

    * la prise de conscience de la richesse des différences au point de vue des qualités footballistiques et la complémentarité de celles-ci.

    * le sens de l'équipe, du club: l'arrivée de Marvin Van Melsen , William la considère comme supplément pour marquer des goals. C'est une bonne chose

    En prévision de dimanche prochain, à Xhoffraix

    *William, tu pars d'Aubel, tu te diriges vers Xhoffraix tout au long du chemin , tu répètes il faut gagner

    il faut marquer

    je fais marquer

    je dois marquer

    William, si tous ces petits mots te portent "bonheur", nous ne parlerons pas du retour.

    Bonne chance pour toi et pour tous tes coéquipiers. William, tu peux transmettre le message à toute l'équipe et ajouter: NOUS devons marquer", " NOUS ferons marquer", " NOUS marquerons'.

    P.Bour

  • Annonce encourageante pour l'équipe première à la veille du match contre RAEREN- EYNATEN.
    De fait, c'est William qui a ouvert le score lors de cette rencontre du six mai.
    Il arrive que nos oreilles entendent de la part de détracteurs parfois même d'anciens joueurs l'expression " AUBEL sans MAUCLET n'est rien". Nous ne pouvons pas être d'accord avec ce genre d'affirmation.
    AUBEL est une équipe qui gagne.
    En prolongement à cette affirmation, nous devons admettre et affirmer que l'arrivée de William au sein de notre club a été et est toujours un renfort, un + pour notre équipe première Nous comptons encore sur lui , sur ses équipiers aussi, pou scorer dimanche prochain à Xhoffraix et ainsi assurer notre maintien en P UN.

    William est aubelois. Dès son jeune âge, dans les équipes de jeunes, il prouve déjà qu'il a un + , des qualités footballistiques au -delà de la norme pour cette tranche d'âge. Bien vite, il est repéré par des clubs voisins évoluant dans une catégorie supérieure. Cet intérêt se réalise puisque WILLIAM quitte AUBEL pour l'AS EUPEN où il perfectionnera ses talents jusqu'à frapper aux portes de l'équipe première.
    Après EUPEN, William rejoindra le F.C.LIEGE.
    Inscrit dans l'enseignement supérieur, en éducation physique , il estime qu'il doit songer à décrocher un diplôme et prend ses dispositions pour son nouveau projet. Le retour à AUBEL lui faciliterait la vie d'étudiant. C'est ce qu'il fait et arrive dans son ancien club avec un bagage "football" plus important qu'au départ d'Aubel.

    A la veille de la fin du championnat et du grand espoir de se sauver, à travers les paroles de William, quels sont ses sentiments ?

    Ce qu'il dit: * une ^petite gêne sur le terrain

    * je n'ai que cette occasion, il fallait absolument marquer"

    * cette victoire nous fait un bien fou

    * à présent, on sait ce qu'il nous reste à faire

    * à partir de la réponse à la question sur l'arrivée de Marvin Van Melsen
    ( c'est un gars que je connais bien , il n'y aura pas de concurrence, c'est un profil différent, une solution supplémentaire pour marquer des buts, c'est une bonne chose)

    Le contenu de ses paroles laisse entrevoir le maintien de l'équipe première en P un

    Retenons aussi quelques qualités perçues à travers ses paroles:

    - le courage: la douleur ne l'empêche pas de jouer

    * saisir l'opportunité: une occasion, je dois marquer, je marque

    * le sens du respect de l'autre: l'autre étant Marvin mais également
    ses coéquipiers actuels.

    * la prise de conscience de la richesse des différences au point de vue des qualités footballistiques et la complémentarité de celles-ci.

    * le sens de l'équipe, du club: l'arrivée de Marvin Van Melsen , William la considère comme supplément pour marquer des goals. C'est une bonne chose

    En prévision de dimanche prochain, à Xhoffraix

    *William, tu pars d'Aubel, tu te diriges vers Xhoffraix tout au long du chemin , tu répètes il faut gagner

    il faut marquer

    je fais marquer

    je dois marquer

    William, si tous ces petits mots te portent "bonheur", nous ne parlerons pas du retour.

    Bonne chance pour toi et pour tous tes coéquipiers. William, tu peux transmettre le message à toute l'équipe et ajouter: NOUS devons marquer", " NOUS ferons marquer", " NOUS marquerons'.

    P.Bour

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel