Aubel a désormais son sort entre les mains

En l’emportant 3-0 face à Raeren-Eynatten, Aubel s’est donné l’air que le club attend depuis des semaines. Pour la première fois depuis bien longtemps, les Herbagers n’occupent plus une place de relégable. En effet, ce succès ajouté aux autres résultats de cette avant-dernière journée leur permet de passer devant deux équipes : Minerois et Beaufays qui, comme Melen, sont maintenant en danger.Capture d’écran 2018-05-07 à 08.04.49.png

« Pour une fois depuis longtemps, d’autres ont perdu des plumes, ce qui nous permet de respirer. Je pense que cela faisait sept semaines que l’on était dans la zone rouge », analyse René Ernst, le coach aubelois. « Néanmoins, je ne veux pas tomber dans l’euphorie. Il reste un match le week-end prochain. Si on ne le gagne pas, cette victoire n’aura servi à rien… Mais, je suis quand même un homme heureux !» Ce score est assez inattendu 

au vu des saisons des deux équipes. Pourtant, on pensait Raeren-Eynatten lancé puisque ce sont bien les hommes de Jonathan Négrin qui prenaient le match en main. Lauffs, Kudura ou Van Melsen avaient de belles occasions, mais ne concrétisaient pas. Ce qui n’est pas dans les habitudes de Mauclet dans le camp adverse. Le gardien de Raeren repoussait une frappe de Galère dans les pieds de l’attaquant qui ne se faisait pas prier dans le petit rectangle.

NEGRIN : « LE 2-0 A FAIT MAL »

Quelques minutes plus tard, le malheureux Fabrice Laschet envoyait le cuir dans son propre but en intervenant sur un centre. « Au vu du début de match, on doit déjà gagner 0-2 », peste le coach germanophone. « Hormis ces 25 premières minutes, tout a été négatif. Le 2-0 à la mi-temps nous a fait mal, car il est compliqué de remobiliser les troupes quand on n’a plus rien à jouer. Ce qui est malheureux, c’est que certains joueurs n’ont pas su saisir l’opportunité de marquer des points… » En deuxième période, le suspens est rapidement mis de côté puisque Meyers fait 3-0. On notera les deux 

lattes de Raeren-Eynatten… « La réussite était avec nous ce dimanche », clame René Ernst. « On a désormais notre sort entre les mains. Une victoire à Xhoffraix et nous serons sauvés. Il va falloir tout donner pour ne pas avoir des regrets. Descendre, c’est une chose, mais il faut savoir se regarder dans une glace et se dire qu’on a tout essayé. En tout cas, nous sommes sur la bonne voie, on vient de faire un 13/18. » Aubel s’extirpe de la zone rouge au meilleur des moments. À eux de confirmer leur bonne forme afin de poursuivre l’aventure en P1 désormais. -

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 7 mai 2018.

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3

RAEREN-EYNATTEN . . . . . . . . 0

Les buts : 30e Mauclet (1-0), 37e O.G. Laschet (2-0), 53e Meyers (3-0)

Aubel : Beckers, Pesser, Willem, Roex, Smits, Kerff, Mutsinzi, Meyers (70e Meunier), Galère, Spierts (80e Pauporte), Mauclet (72e Pelsser)

Raeren-Eynatten : Naftaniel, Laschet, Wolff (57e Jourdain), Kudura, Collubry (57e N. Bong), Lauffs, Van Melsen, Heindrichs, Digberekou (73e Puati), Wagner, Aritz

Cartes jaunes : Willem (50e), Aritz (63e)

Arbitre : M. Mager

Les commentaires sont fermés.