Marvin Van Melsen (Raeren) affronte ce dimanche Aubel, son futur club qui lutte pour le maintien

Beaucoup de joueurs n’aimeraient pas être à sa place ce dimanche, mais Marvin Van Melsen n’est pas du genre à fuir ses responsabilités et il sera sur le terrain avec Raeren-Eynatten face à Aubel, son futur club, qui est dans l’obligation de prendre des points pour sauver sa peau en P1. Le buteur hombourgeois, qui se fait fort de démontrer son intégrité à qui pourrait en douter, veut faire abstraction des conséquences qu’un succès de son équipe actuelle pourrait avoir sur son futur club.

Capture d’écran 2018-05-05 à 08.28.14.pngComment abordez-vous le match de ce dimanche à Aubel,où vous avez signé pour la saison prochaine ?

Je vais faire en sorte que ce soit un match comme un autre. Je vais jouer mon match et c’est tout, sans penser à une éventuelle descente d’Aubel en P2.

Pour l’instant, j’appartiens à Raeren-Eynatten et quand on signe pour un an, on preste un an.

Est-il vraiment possible de faire fi de tout le contexte qui entoure ce match et de ses possibles répercussions pour votre avenir ?

Sur un match, oui. Mais c’est vrai que c’est la première fois que ma future équipe risque de descendre. Je rappelle toutefois qu’avec toutes mes équipes, j’ai marqué contre mes anciens ou futurs clubs. Je ne vais pas me prendre la tête. C’est aussi l’occasion de montrer qu’Aubel ne se trompe pas en me transférant. Et je préfère ça au fait de ne pas jouer.

Est-ce une possibilité qui a été envisagée ?

Le coach m’a posé la question et m’a dit qu’il comprendrait si je lui disais que je n’étais pas prêt à jouer ce match. Mais j’ai répondu que je serai à 100 %. Je ne vois pas pourquoi je ne jouerais pas. Certains auraient prétexté une blessure, mais ce n’est pas ma vision des choses. Si on gagne 2-1 et que je mets les deux buts, il y aura un risque de descente pour Aubel, mais mon futur club aura eu 32 matchs avant celui de ce dimanche pour se sauver… Ce ne sera donc pas Marvin Van Melsen qui fera descendre Aubel. Cela reste une situation inédite pour moi et j’espère ne pas la vivre chaque année.

Quoi qu’il arrive, vous serez à Aubel la saison prochaine ?

À l’époque où j’ai donné ma parole, Aubel avait 8 points d’avance et l’équipe tournait très bien. Je n’ai donc pas demandé de clause relative à une descente en P2. En plus, je n’avais mis que 8 buts et je n’étais pas très bien. Désormais, j’en suis à 18 réalisations et je me sens très bien à Raeren-Eynatten. Il y a beaucoup d’éléments qui font que je pourrais ne pas tenir ma parole, mais si tout le monde tient la sienne, je tiendrai la mienne ! Il est un fait que si certains s’en vont, je l’aurai mauvaise, mais sauf toute grosse surprise, je serai aubelois la saison prochaine. Aubel a encore deux matchs pour se sauver et je ne doute pas des qualités de cette équipe.

Il existe donc une possibilité de vous revoir en P2 la saison prochaine…

Avec une fin de saison comme celle que je réalise, si les transferts se finalisaient maintenant et pas en janvier-février, c’est peut-être un club de Nationale qui m’aurait sollicité et non un club qui va peut-être descendre en P2. Tout se fait trop tôt…

La semaine prochaine,vous aurez peut-être l’occasion de rendre un fier service à votre futur club si vous brillez contre Minerois…

Ce sont deux matchs très importants pour nos adversaires en vue de la survie en P1. Notre entraîneur a d’ailleurs tenu à rappeler à tout le monde notre rôle d’arbitre, précisant que ce serait malhonnête de ne pas jouer le coup à fond. Personne ne va lever le pied pour faire plaisir. Évidemment, si j’ai le choix entre mettre trois buts contre Aubel ou trois contre Minerois, je choisis la deuxième solution. Mais cela dépendra de ma forme du jour, pas de mon envie, qui sera la même ! Je vais tout donner jusqu’à la fin. On est en train de revoir le vrai Marvin Van Melsen et je joue plus libéré. Sur les dix derniers matchs, je tourne à un ratio d’un but par match. Je suis en forme.

Avez-vous parlé du match de ce dimanche avec les gens d’Aubel ?

On n’a pas discuté cette semaine et c’est peut-être mieux de ne pas en jouer. On fera les comptes à la fin.

Ce serait un bel au revoir d’aider Raeren à accéder à la D3 Amateurs, non ?

Oui. Monter serait un beau cadeau pour l’équipe. 

OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 5 mai 2018.

Commentaires

  • Qui est Marvin Van Melsen pour moi? pour les aubelois?

    L'une ou l'autre photo publiée dans le journal, sur le blog "Aubel", un coup d'oeil le lundi matin sur le tableau des résultats de l'équipe. Rien de plus. Raeren-Eynaten et voir si Marvin a marqué un ou plusieurs goals, une habitude prise depuis janvier . Rien de plus.

    Après avoir pris connaissance de l'interview publié sur le blog Aubel, nous cernons mieux qui est Marvin Van Melsen?

    En tant que joueur, sa réputation est faite et le R.Aubel FC a eu raison de le transférer ( dix-huit goals marqués sur la saison qui n'est pas terminée).

    Sous le joueur, il y a la personne qui se cache et que nous découvrons à la lecture de son message.

    Qu'avons-nous envie de mettre en évidence dans ses paroles: toute sa philosophie de vie et sa culture sportive.

    Nous retiendrons sa LOYAUTE lorsqu'il dit: " Quand on signe pour une saison , on preste toute la saison".
    Ajoutons la question difficile " Quel était son état d'esprit avant de parcourir le terrain aubelois? Quel sera son état d'esprit avant le match capital pour nos voisins minerois ? Sa réponse est sans nuance: "Je ne fais pas de différence , je jouerai comme pour n'importe quel match de championnat, conscient de l'enjeu entre P1 et P2.

    Retenons aussi sa LOGIQUE SPORTIVE: AUBEL a eu trente-deux (cette semaine, trente et un matchs pour se sauver. Ce n'est pas moi qui ferai descendre Aubel.

    Sa FRANCHISE: J'ai donné ma parole en tenant compte du contexte du club en janvier ( huit points d'avance- l'équipe tournait bien) , pas de clause pour une éventuelle descente en P2. Il ajoute, il ne faudrait pas que d'autres joueurs s'en aillent en cas de chute, je la trouverais mauvaise, le contexte serait différent. Aujourd'hui, je suis en forme, je me sens bien, j'ai inscrit dix-huit buts.

    Un APPRENTISSAGE dans la vie sportive: tout se fait trop tôt.

    Il a le sens de l'EQUIPE et de l'ENGAGEMENT: l'importance qu'il accorde au principe de vie: "TENIR SA PAROLE dans le contexte tel qu'il est lors de l'accord entre les deux parties.

    Rien que des qualités à ce jour, les défauts, l'avenir nous l'apprendra.

    Soyons positifs, Aubel se sauvera le dernier dimanche de ce championnat et nous aurons la joie de voir Marvin en vert et blanc, ne serait-ce pas la première fois qu'il porte ces couleurs.

    Nous espérons que nous apprendrons à mieux connaître les autres joueurs transférés: les hombourgeois messieurs STASSEN ( un keeper) et Dejong (je doute du nom) et l'aubelois M. Lahaye entre-jeu), fils de Patrick.

    Bonne chance à vous.

    P.Bour , ancien joueur (trente-sept matchs sans défaite) ancien secrétaire du R.Aubel FC.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel