7 points sur 9 pour René Ernst avec Aubel

Les Aubelois ont décroché un indispensable succès ce dimanche contre Banneux mais ont eu peur.

Aux commandes via Galère et Pelsser, les Aubelois se sont néanmoins fait peur en fin de match contre Banneux, qui restait sur six succès d’affilée. Avec ces trois points indispensables, les joueurs de René Ernst en sont à 42, mais c’est encore loin d’être suffisant pour être rassuré.

À 4 matchs de la fin, les positions sont plus serrées que jamais au classement général. Grâce à sa bonne semaine (7 points sur 9), Aubel compte à présent 42 unités, au même titre que 4 autres formations. C’est dire si la lutte sera intense jusqu’au bout pour assurer le salut.

Ce dimanche, on a en tout cas vu des Aubelois conquérants et ils ont su imposer leur vue à une formation de Banneux qui restait pourtant sur six victoires. La rencontre a été riche en rebondissements et les Aubelois sont passés pour toutes les émotions, à l’image de Laurent Beckers. Le keeper y est d’abord allé de deux arrêts de grande classe, sur un penalty bien shooté d’abord puis sur une frappe flottante et puissante. C’était alors 1-0 et Beckers a maintenu l’avantage. Par contre, il s’est littéralement troué en fin de match, à 2-0, sur un rebond qu’il a mal négocié. Fall n’a alors plus eu qu’à pousser le cuir au fond : 2-1 à la 87e et une fin de match très crispante pour les Aubelois. Entre-temps, Pelsser, déjà auteur de l’assist sur le 1-0 de Galère, y était allé d’un splendide coup-franc à la demi-heure et avait doublé l’avance des siens.

Sans aucune euphorie, René Ernst appréciait à sa juste valeur le probant 7 sur 9 de son équipe depuis son arrivée en fonction. « Si on nous l’avait dit, je ne sais pas si on l’aurait cru. Ceci dit, il reste 4 matchs, on a 42 unités et on n’est nulle part. Il faut se rendre compte qu’il nous faudra plus de 45 points pour se sauver. Ce dimanche, le succès me semble en tout cas logique. Il y a de l’envie dans l’équipe, l’engagement et la manière y étaient. Ce n’est pas volé. D’un autre côté, on n’a pas su être productif en contre-attaques et on s’est fait peur à trois minutes de la fin. »

Un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 16 avril 2018.

P1

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

BANNEUX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

Les buts: 14e Galère (1-0), 28e Pelsser (2-0), 87e Fall (2-1)

Aubel: Beckers, Pesser, Vermeire, Willem, Roex, Kerff, Mutsinzi, Meyers, Galère (61e Nijhof), Van Hoof (69e Spierts), Pelsser

Banneux: Botterman, Ajdini, Clotuche (40e Penga), Fall, Schaffrath (59e Herbillon), Palmaers, Gbegnon, Bauduin, Cassoth, Guillen (59e Brugnetti), Guyot

Cartes jaunes: 21e Pelsser, 31e Cassoth, 70e Nijhof, 73e Mutsinzi, 82e Fall, 91e Palmaers

Cartes rouges: 80e Mutsinzi (2e jaune), 84e Guyot

Arbitre: M. Lousberg

P3C

Aubel B - Saive B : 1 - 4

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel