Aubel peut s’estimer heureux

C’était la classe biberon chez les Herbagers

Menés rapidement 0-2 après 23 minutes de jeu, les hommes de Michel Remacle ont su revenir au score pour laisser le Sporting Beaufays à 5 points. Là est finalement l’essentiel…

Pas mal de changements dans le groupe de Michel Remacle où l’on voyait Laurent Beckers reprendre sa place dans les buts pour y prester une excellente partie. Pas de Galère (out vendredi pour une pointe aux adducteurs), ni de Boujjia (écarté) et Spierts (suspendu). Par contre, c’était la classe biberon chez les Herbagers où 4 gars nés en 2000 et un (Delhez) en 2001 étaient couchés sur la feuille de match !

Le début de rencontre verra Beaufays prendre rapidement le large sur un penalty remarquable de Namotte (0-1), puis sur une jolie action de Curreri (0-2).

CONTRE SON CAMP

Hélas pour son équipe, l’ancien Blegnytois trompait Dentz 4 minutes plus tard suite à un ballon qui circulait dans une forêt de jambes. Aubel était très heureux de revenir au score (1-2) car il n’en menait pas large et pouvait finalement s’estimer très heureux de ce point suite à ce splendide but égalisateur de Meunier à la 51e minute (2-2). Aubel arrivait à la fin de sa bonne période de 30 minutes, restait présent mais sans jamais faire mal à un Sporting qui n’aurait pas volé la victoire comme le signalait son coach, Christophe Burnet après coup.

« Vu la physionomie du match, on est déçu du point, mais on n’aurait pas volé d’inscrire le 2-3 sur la fin. Notre premier but encaissé fait mal car si on ne prend pas celui-là, je pense que l’on va gagner ce match. Aubel n’avait pas droit au chapitre. C’est dommage. Maintenant, on regarde plus vers le haut que vers le bas ».

BECKERS A PRIS UN POINT

En face, Michel Remacle restait mitigé.

« C’est clair que nous voulions la victoire mais aujourd’hui, j’avais pas mal de jeunes sur le terrain. On était battu 0-2 après 25 minutes et revenir finalement avec un point ne peut que me contenter. Avec ça, on laisse Beaufays à 5 points et j’ai retrouvé un Laurent Beckers dans les buts qui nous a pris un point. Mais, il sait qu’il doit être plus constant sur la durée. Le groupe a su, de lui-même, grâce aux plus chevronnés, se remettre en question au repos. C’était important et ils étaient prévenus ». 

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 26 février 2018

P1

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

BEAUFAYS . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

Buts: 19e Namotte (0-1 sur pen.), 23e Curreri (0-2), 27e Curreri (1-2 c.s.c.) et 51e Meunier (2-2).

Aubel: L.Beckers; Schonbrodt (81e Pauporte), Willem, Roex et Smits; Kerff, Mutsinzi, Meunier, Delhez (64e Pelsser) et Meyers; Mauclet.

Beaufays: Dentz; Bosson, Trubia, Thys et Anelli, Charneux, Namotte, Thonnart, Curreri et Turco (64e Mascolo); Montalvo (67e Colombi).

Cartes jaunes: Turco (20e), Delhez (43e), Thys (65e), Anelli (67e), Smits (69e), Curreri (71e), Pelsser (71e) et Namotte (75e).

Arbitre: M. Leandro Ledda.

P3C

Aubel B - Bressoux : 0 - 1

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel