• Spa surclasse Aubel

    Capture d’écran 2018-01-31 à 08.22.34.pngSamedi, le derby de feu entre aubeloises et spadoises en demi-finale de la coupe provinciale a logiquement tourné en faveur des Bleues. En effet, dès les premiers échanges, la puissance intérieure des filles de Raphaël Grisard faisaient la différence. « Nous avons pris ce match par le bon bout en mettant immédiatement énormément de pression. En menant 21-35 à la pause, nous avions fait le plus difficile. J’ai tenté de remettre un gros 5 pour reprendre la seconde période, mais on a tout de même senti un relâchement. Maintenant, mis à part deux minutes

    de folie, Aubel ne nous a pas mis en difficulté », explique un mentor content de son groupe. L’inverse de Geoffrey Jennart. « Je pense que lorsque l’on est capable de réduire un adversaire à 21 points en seconde période, on doit aussi pouvoir le faire en première. Nous n’avons pas été en mesure de le faire et, même si je pense qu’il y avait la place pour passer, on est tombés face à un effectif plus complet. C’est dommage car nous voulions vraiment jouer la finale à domicile. » Ne pouvant jamais devenir réellement menaçantes faute d’impact offensif suffisant, les Vertes devaient effectivement respecter la logique de la hiérarchie et s’arrêter là. Ce sont donc les Thermalistes qui prendront la direction d’Aubel pour y défier Esneux dans un mois. Une finale de rêve face à un club qui atteint ce stade pour la 5e année consécutive. « On a réussi à les battre en championnat et on les joue encore juste avant cette finale. C’est une équipe très complète et je dirai que c’est du 50-50. Ce match qui devient notre objectif premier, le reste étant accessoire », concluait un Raphaël Grisard qui ne pourra plus compter sur B. Midrez (enceinte). 

    DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 31 janvier 2018

    Lire la suite

  • Trois aubelois encore en lice pour le titre de Verviétois de l'année

    en catégorie ECONOMIE

    Capture d’écran 2018-01-30 à 11.21.50.png

    Capture d’écran 2018-01-30 à 11.22.14.png

    en catégorie SOCIETE

    Capture d’écran 2018-01-30 à 11.22.36.png

     

    Lire la suite

  • Fête du Personnel du Groupe Detry

    Photo des membres du personnel fêtés pour leur ancienneté dans le Groupe Detry:

    35 ans d’ancienneté: Demez Benoit, Ernst Joseph, Corbet Jacques, Petit José, Berg Didier

    40 ans d’ancienneté: Cluijten Michel, Van Wersch Josiane, Tychon Alfred, Putters Marie-Ange

    45 ans d’ancienneté: Wirtz Marie

    La traditionnelle fête du personnel du Groupe Detry a eu lieu ce vendredi 26 janvier 2018.

    Xavier Etienne s'est adressé au personnel et nous retiendrons de son discours quelques informations relatives à l'évolution de la société.

    Lire la suite

  • Spa : Clayes et Désert font tomber Aubel

    Dimanche, le derby d’alignement entre Aubelois et Spadois a vu la hiérarchie provinciale complètement inversée. En effet, les leaders Aubelois se sont fait surprendre pour la 2e fois de la saison (après Waremme) à domicile : 68-77. Pourtant, à la pause, solides et appliqués, les Verts menant 43-34. Pourtant, privés de Deflandre, Geraets et Fontaine, les locaux allaient exploser. « Suite à notre effectif réduit et à des coups de sifflets incohérents, j’ai tenté de préserver le groupe en passant en zone mais les Spadois ont pris feu », expliquait un coach local

    n’arrivant plus à arrêter des visiteurs claquant 43 points en seconde période. C’est d’abord Claes qui plantait 3 bombes pour lancer la machine alors que Désert lui emboîtait le pas afin de tout renverser en seconde période. « Nous avions convenu de jouer une grosse pression défensive tout terrain afin de les user peu importe le score en cours de match et cela a fonctionné », jubilait le coach spadois Bruno Dagnely qui voyait son plan fonctionner à merveille avec un 25-43 sans appel qui entraîne un regroupement général à trois équipes en tête de la hiérarchie.

    En coupe de la province dames, Spa s’est qualifié pour la finale en battant Aubel 56-47. Esneux sera l’adversaire des Spadoises en finale. 

    DIDIER DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 29 janvier 2018

    Lire la suite

  • Aubel et Spa se retrouvent pour une demi-finale attendue en dames

    Leaders du championnat, les Spadoises ont l’avantage des chiffres, mais les Aubeloises sont capables de tout sur une rencontre qui ne laissera pas de place à l’erreur. Une affiche de coupe, samedi 20h au Haut-Pré Ougrée, comme on les adore.
    Entre les Dames de Spa et celles d’Aubel, c’est une très longue histoire. D’ailleurs, il y a deux saisons, les Spadoises avaient décroché leur accession à l’élite provinciale, juste devant les Herbagères. La saison dernière, les deux clubs se sont donc aussi croisés avec une victoire pour chaque équipe, les Thermalistes terminant encore devant les Vertes.
    Cette saison, lors des duels de la phase régulière, les Aubeloises ont remporté la première manche dans leur salle alors qu’elles ont perdu, il y a trois semaines, le match retour. Un résultat logique au regard du classement où les Spadoises occupent la première place (à égalité) avec seulement 3 revers au compteur, ce qui tranche avec les 9 revers d’aubeloises antépénultièmes. « Mais la majorité de nos revers sont survenus sur de petits écarts, des détails qui ne tournent pas en notre faveur », précise le coach des vertes, Geoffrey Jennart.
    Deux groupes qui se connaissent aussi bien, c’est donc une demi-finale de rêve à laquelle on s’attend, ce samedi 20h dans les installations liégeoises du Haut-Pré. Un terrain neutre pour mettre les deux groupes sur un pied d’égalité avant 40 minutes qui s’annoncent volcaniques.

    D’une page de Didier DELMAL dans LA MEUSE VERVIERS du 27 janvier 2017.