Si William Mauclet rempile à Aubel, les autres devraient suivre

William Mauclet est l’un des éléments clés du dispositif de Michel Remacle cette saison à Aubel et il se verrait bien y prolonger l’aventure, pour autant que certaines garanties sportives lui soient données. Une excellente nouvelle en perspective.

« William Mauclet a des aptitudes supérieures à la P1. » Le constat est dressé par Jean-Marie Raucq, le coach de l’UCE Liège, fin connaisseur s’il en est. Et si certains doutaient encore des capacités du buteur aubelois, ils en auront été pour leurs frais dimanche, tant que William Mauclet a signé un match plein. Il a, au passage inscrit son 9e but de la saison, ce qui lui permet de dépasser Jordy Spierts au classement des buteurs de son équipe. Même si toute l’équipe s’est mise au diapason pour venir à bout de l’UCE Liège, difficile de passer à côté de la prestation de William Mauclet et de sa grosse débauche d’énergie 90 minutes durant. « Je n’ai jamais eu peur d’aller dans les duels et au contact. Je sais que je vais prendre des coups en jouant comme ça, mais c’est aussi mon style de jeu et je suis prêt à l’accepter », révèle l’Aubelois de 23 ans, prêté cette saison par le RFC Liège, où il sera en fin de contrat en juin prochain.

Et malgré cette omniprésence dans les duels, l’ancien Eupenois parvient à conserver la lucidité suffisante en zone de conclusion. « J’essaye de ne pas enchaîner trois ou quatre gros efforts d’affilée et de varier mon jeu entre la profondeur et le jeu dans les pieds. Cette alternance, c’est une gestion à avoir, sans quoi ça deviendrait difficile de tenir le coup, même si, physiquement, je suis bien. »

Et mentalement aussi, ça se passe au mieux pour lui dans son fief cette saison. Il faut dire aussi qu’il est entouré d’amis et que le contexte est idéal pour donner la pleine mesure de son potentiel. D’autant que la dynamique entourant le club aubelois est résolument positive cette saison. « Je savais que l’équipe était en évolution, il y a beaucoup de joueurs de mon âge et on voit déjà cette évolution par rapport au premier tour », reprend notre interlocuteur, qui est en deuxième année de ses études en éducation physique. Si tout se passe bien, il lui restera donc encore une année à partir de septembre et c’est un argument de plus en faveur d’une très probable prolongation à Aubel, dont nous faisions état dans notre édition de ce lundi.


« UN CLUB QUI ÉVOLUE »
« J’aimerais effectivement limiter les trajets. Concrètement, il y a beaucoup de chances que je reste à Aubel, pour autant que je reçoive certaines garanties quant à des arrivées pour encore renforcer l’équipe à certains postes. Mais je vois un club qui évolue, également sur le plan des infrastructures, ce qui ne saurait qu’être positif. Et tout le monde va encore progresser, ce qui donnera une équipe plus performante la saison prochaine. »
Voilà un discours qui a le mérite d’être clair et qui est aussi un signal fort envoyé aux autres cadres de l’équipe, qui devraient suivre le mouvement... Les dirigeants savent ce qui leur reste à faire.

Ce n’est toutefois pas pour autant que William Mauclet a fait une croix sur un retour dans les divisions nationales à l’avenir. « Mais j’aimerais d’abord finir mes études et avoir un diplôme. »

OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 23 janvier 2018

Commentaires

  • Rions un peu :) :) Moi qui suis supporter de Barcelone, vous annone LE scoop du siècle : '' En 2021, en fin de carrière au Barça, Lionel Messi viendra jouer 1 an gratuitement à Aubel, pour me faire plaisir '' :) Mais il m' a déjà dit : '' Pinson, j'ai peur de ne pas être titulaire ! '' :) :)

Les commentaires sont fermés.