Concours avec Pelsser

William Mauclet a quitté le monde professionnel pour découvrir la P1 avec Aubel et son frère, Tanguy. De retour de blessure, il est prêt à marquer des buts, surtout si Simon Pelsser l’y oblige…

Après avoir signé un contrat professionnel comme footballeur à l’âge de 19 ans à l’AS Eupen, William Mauclet a aussi transité par Maasmechelen (D2) puis par Liège (D3) avant de revenir déposer son sac à 2 minutes de chez lui, au stade communal d’Aubel !Capture d’écran 2017-12-09 à 08.09.54.png

« J’ai fait toutes mes classes de jeunes à Aubel jusqu’à l’âge de 15 ans. Puis, effectivement, j’ai signé comme professionnel à 19 ans. C’était une belle expérience de vie quand même et j’avais une vie assez agréable. C’était bien, mais je jouais très peu… » Ainsi, il a cassé son contrat pour rejoindre le FC Liège de Dante Brogno durant l’été 2016. Il y a joué tout de même 15 matches et a même marqué un but dans le fameux match face à Alost, mais le futur prof d’éducation physique est parvenu à se faire prêter par les « Sang et Marine » aux « Verts » aubelois.

« Michel Remacle et surtout mon frère Tanguy ne sont pas étrangers à mon retour ici. Je suis content de cela. Je suis à 2 minutes de chez moi. Je voulais jouer, avoir du temps de jeu et même si Namur a voulu que je les rejoigne, j’ai opté pour la proximité, la facilité. » Quand on voit où Namur est, il a fait le bon choix ! Son frangin Tanguy, c’est aussi un vrai ami : « On a une belle complicité nous deux. Il a toujours été à mes côtés, m’a suivi partout et

avait envie que je le retrouve ici. » Maintenant, c’est en P1, un monde qui était totalement inconnu au grand gaillard de 22 ans. « On voit une belle différence entre le haut et le bas de classement. Surtout au niveau des terrains comme ceux de Flémalle et de Milanello… C’est plus dangereux et plus physique à cause de cela aussi ! Sinon, en P1, il y a plus de duels, plus de contacts, plus de physique, mais moi, je n’ai pas peur d’y aller. » Pourtant, il vient de se remettre d’une laide blessure : « Lors du match aller à Dison, j’avais ramassé un coup et m’étais occasionné un hématome à la cuisse gauche. J’ai dû être à l’arrêt durant 15 jours. Ne rien faire avec de la kiné et du repos. Là, je suis « fit » et je ne ressens plus rien. » Tout bon pour la venue de… Dison ce dimanche : « C’est une belle équipe. On y avait été battu 4-1, mais nous n’avions pas démérité. Dison est expérimenté et on voit qu’il y a des joueurs qui ont évolué plus haut. On doit faire attention sur leurs phases arrêtées, mais c’est une équipe joueuse. » Puis l’attaquant aubelois de nous faire part d’un petit concours qu’il a mis en place avec un certain… Simon Pelsser : « Celui de nous deux qui aura inscrit le moins de buts sur la saison offrira un restaurant à l’autre ! Je pense que Simon est à est à 9 pour le moment et moi à 7. Il compte évidemment les buts qu’il met en P3. On s’entend  bien sur le terrain. Il joue plus en  pivot et moi en profondeur. Lorsque nous évoluons ensemble, je trouve que cela va bien. Maintenant, je ne sais pas ce que le coach compte faire. » Réponse ce dimanche après-midi. 

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 9 décembre 2017

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel