Antoine Roex de la même graine que son grand-père ?

Titulaire dans la défense aubeloise depuis 10 matches, le jeune Antoine Roex commence à prendre place sur l’échiquier de Michel Remacle et le gamin a la chance de pouvoir disposer des précieux conseils de son grand-père, Capture d’écran 2017-12-06 à 08.31.31.pngun certain Auguste Goessens, ancien professionnel du RFC Liège et de Tongres notamment (dans les années 60/ 70). Antoine qui fait quasiment le double mètre (1.99m !) est un pur Aubelois et s’est installé au sein de la défense herbagère.

« Depuis le match à Amblève, je n’ai plus jamais quitté l’équipe », nous faisait-il remarquer avec un large sourire. « Tout se passe très bien et nous formons un bon duo, derrière, avec Corentin Willem. On se coache et je sens que cela va de mieux en mieux. On sait jouer ensemble ».

Et puis le papy est toujours là pour les conseils : « Je vais souvent chez mon grand-père et il me parle de foot. Il vient encore me voir jouer de temps en temps et je l’entends quand il crie sur le bord du terrain. Il a quand même un beau vécu dans le football. Maintenant, le football est différent de ce qu’il a connu, mais on parle souvent des matches et puis il était aussi un défenseur ».

DES PÂTES

Et surtout, l’ancien pro met toujours en garde son jeune fiston : « Il insiste fort pour ne pas que je sorte le samedi soir ou avant un match. Et puis, j’aime aller chez lui le dimanche car on me prépare toujours des pâtes et il me parle un peu du match. J’aime être à ses côtés ». Évidemment, ses 3 sœurs ne participent pas au débriefing, mais Antoine sait déjà ce qu’il doit améliorer pour encore progresser : « Si je suis bon dans le jeu de tête défensif, je le suis beaucoup offensivement. Vu ma taille et ma corpulence, j’ai du mal dans les premiers mètres au démarrage et puis, je dois encore parfaire ma relance au pied ». Enfin, il faut savoir que le garçon a sonné à son coach dimanche matin histoire de voir s’il ne devait pas venir déblayer le terrain. Remarquable !

PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 6 décembre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel