• Julien Galère a pu jouer 20 minutes

    Capture d’écran 2017-11-22 à 08.20.50.pngSi dimanche, les Aubelois n’ont rien ramené de leur déplacement à l’UCE Liège, leur performance reste très positive. C’est d’abord Michel Remacle, le T1, qui l’a mentionné au terme de la rencontre et c’est confirmé par Julien Galère, le milieu offensif. « L’équipe a répondu aux attentes. C’était une prestation presque parfaite, d’ailleurs. Je pense que le nul aurait été mérité, mais cela s’est joué sur des détails. »

    Lui qui a retrouvé les pelouses il y a peu a rejoué pour la première fois en rencontre officielle depuis huit semaines. « Je suis rentré pour les vingt dernières minutes et j’étais cuit à la fin de la partie. Mais c’est dû au fait que je m’entraîne exclusivement sur synthétique. Le terrain en herbe très gras de l’UCE ne m’a pas aidé. » Le plus important est que son genou tient la route. « Je ne ressens plus rien à ce niveau et je me suis senti vraiment bien sur le terrain, donc c’est une bonne chose. »

    Blessé contre Ougrée lors de la quatrième journée (grosse entorse du genou), Julien Galère trépignait d’impatience à l’idée de rejouer. « J’ai pu prester 30 minutes contre les U19 d’Eupen en amical. C’est un grand bonheur pour moi de revenir. Cela me rendait fou de regarder les matches sans pouvoir y participer. Si physiquement, je ne suis pas encore au top, j’espère pouvoir postuler le plus rapidement possible à une place de titulaire. Ce sera au coach de faire ses choix, mais je suis très motivé. »

    Ce retour devrait faire du bien à Michel Remacle et son groupe quand on connaît la qualité de ce joueur, mais ce n’est pas tout. « On va également récupérer Mauclet bientôt, mais aussi Boujjia. Au complet, je suis persuadé que l’on a les capacités pour titiller les équipes du top. Si on fait le bilan, hormis un ou deux matches, on a toujours été présent malgré les absences de trois ou quatre titulaires. »

    Ce week-end, Aubel se déplace à Raeren-Eynatten. Attention, la rencontre se disputera samedi soir dans les installations d’Eynatten. « Ce sera encore un terrain gras », observe Galère, plus motivé que jamais à l’idée de jouer. 

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 22 novembre 2017

  • Résultats du Brussels Beer Challenge

    Une compétition internationale qui a réuni quelque 1.500 bières du monde entier à Gand.

    La Val Dieu Cuvée 800 ans, de la brasserie de l’Abbaye du Val-Dieu, a obtenu un certificat d’excellence tandis que l’Aubel Pure, de la brasserie Grain d’Orge, à Hombourg, a obtenu une médaille de bronze dans la catégorie Pale&Amber Ale : Best Bitter.

    (Extrait d'un article de V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 novembre 2017)

  • Le Lions achète Val-Dieu

    Différents bouleversements ont été signalés à l'Abbaye du Val-Dieu. On l'apprend l'acquisition du site du XIIIe siècle par le Lions Club d'Aubel.

    Cette acquisition par ce service club permettra l'organisation Bacchus tous les samedis tout au long de l'année, ainsi que l'ouverture d'une discothèque dans les caves.

    Une information exclusive de "La Menteuse" (pas celle du Boulevard d'Avroy mais de la route de Mouland).

  • Aubel reçu dix sur dix à Saint-Louis

    On savait ce week-end très important. D’abord au niveau de la tête de classement avec les Aubelois en course pour un 10 sur 10 qui n’allait pas être facile dans la salle de Saint Louis. Avec des locaux flinguant à 3 points (33 de leurs 67 points), les troupes de Christophe Hougardy avaient pourtant la partie en main. « Puis, nous nous sommes effondrés en se retrouvant menés de 4 points dans la dernière ligne droite. Heureusement, Demarteau puis un ultime panier de Fontaine nous sauvaient la mise », soulignait un coach herbager qui s’en allait ensuite fêter ce superbe début de saison en sortant dans le Carré liégeois jusqu’à 4 heures du matin (67-69 score final).

    Lire la suite

  • L’UCE Liège garde la première place au terme d’un match qu’Aubel ne méritait pas de perdre

    Aubel a longtemps fait douter le leader qui s’est imposé grâce à un but de Dominguez dans les dernières minutes.

    Juste avant le match, Jean-Marie Raucq encaissait un contretemps de dimension : le défenseur central Dabeye se blessait à l’échauffement et obligeait le coach de l’UCE Liège de faire descendre son médian défensif Bourguignon pour évoluer aux côtés de Soumahoro. Cette donnée, combinée à l’excellente organisation aubeloise, entraînait une première mi-temps ratée dans le chef des « Espagnols ».
    Si une équipe voulait revendiquer l’avantage après 45 minutes, seuls les Aubelois de Michel Remacle pouvaient y prétendre avec deux interventions de Santamaria dans les 20 premières mi- nutes (heading de Pauporte et frappe de Spierts au 2e poteau). Pour voir Leruth suer un petit peu, il fallait attendre la deuxième mi-temps avec deux sorties des poings du gardien aubelois sur deux corners bottés par Derwael.
    Aubel passait à côté de sa plus belle opportunité quand Spierts héritait d’un mauvais renvoi mais ne parvenait pas à conclure (64e). Sans le savoir, les Aubelois avaient laissé passer leur chance et s’apprêtaient à souffrir physiquement en fin de rencontre. Après une grosse opportunité à la 80e (Derwael sur le poteau puis reprise de Soumahoro 0D495640-DFD6-470F-B7E2-FDD2E9EBEA62.jpegdégagée sur la ligne), l’UCE Liège prenait les commandes du match suite à une récupération d’Alonso et un superbe assist pour Dominguez qui se jouait subtilement du gardien des Fromagers (84e). Michel Remacle peut être sa- tisfait de la prestation de ses joueurs mais Aubel reste quand même les mains vides. « On avait mis un dis- positif en place avec notamment mes deux tours en marquage de zone. On a très bien évité les fautes, match assez fermé. Dommage cette occasion de Spierts mais c’est le foot. On est de mieux en mieux en place défensivement. Les 20 dernières minutes, l’UCE est devenu plus percutant et le goal pouvait arriver. C’est la première fois que j’ai vu une équipe prendre le dessus physiquement sur nous. Je suis fier d’eux parce l’UCE n’est pas en tête pour rien. On espérait prendre quelque chose, hélas on reste avec 19 points alors que l’un ou l’autre prend des points. »

    Lire la suite