• Décès de Madame Thérèse BECKERS, veuve de Monsieur Joseph SCHNAKERS

    Capture d’écran 2017-11-30 à 14.38.50.pngLa famille annonce le décès de Madame Thérèse BECKERS, veuve de Monsieur Joseph SCHNAKERS, née à Aubel le 28 octobre 1930 et décédée à Montzen le 29 novembre 2017.

    La famille recevra les visites au funérarium à Aubel les vendredi, samedi et dimanche de 16 à 19 heures.

    La veillée de prières aura lieu en l’église paroissiale d’Aubel le dimanche 3 décembre à 19 heures 30.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d’Aubel, sera célébrée en l'église Saint-Hubert à Aubel le lundi 4 décembre 2017 à 10 heures 30.

  • La criminalité au plus bas au Pays de Herve en 2017

    L’année 2017 n’est pas encore terminée, qu’à cela ne tienne, on prend un peu d’avance pour annoncer, en exclusivité, que 2017 est une année record pour la zone de police du Pays de Herve, en termes de criminalité. Les chiffres sont au plus bas, de quoi réjouir les policiers qui couvrent les communes de Limbourg, Baelen, Thimister-Clermont, Plombières, Herve, Welkenraedt, Aubel et Olne. «  En matière de vol dans les habitations, on a comparé les huit premiers mois de l’année 2017 avec 2016, le nombre de vol a diminué de 25 %  » précise Déborah Otte, responsable des statistiques pour la zone de police. « Au niveau de l’arrondissement judiciaire de Liège, on constate une diminution en général, mais elle est de 7 %. Nous sommes la zone de police où le taux de vol dans les habitations est le plus faible, 3,27 vols pour 1.000 habitants contre 6,5 pour 1.000 de moyenne sur l’arrondissement.  »

    Une information de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 décembre 2017 et sur le site internet de LA MEUSE VERVIERS.

  • Concert exceptionnel à Saint-Jean-Sart

    Samedi 9 décembre à 20h

    Après la Scala de Milan, l’Opéra de Porto et l’Opéra de Buenos Aires,…  c’est à Saint-Jean-Sart que viendra le  français Guilhem Terrail pour un concert de musique baroque ! 

    C’est à une invitation de la soprane Julie Mossay que Guilhem Terrail a répondu, ils seront accompagnés par Guy Penson au clavecin, Philippe Malfeyt au luth et Benjamin Glorieux au violoncelle. 

    Au programme Vivaldi ,Haendel, Monteverdi, Legrenzi, ….

    Avoir l’opportunité d’écouter et de voir ces talents réunis est unique. Deux voix, trois instruments vous emmènent au cœur du baroque, époque bénie de l’histoire de la musique.

    Église de Saint-Jean-Sart (Aubel) le samedi 9 décembre 2017 à 20h. L’église Saint-Jean-Baptiste, imposant monument de l’histoire du village de Saint-Jean-Sart, sera le temps d’un concert, transformée en salle culturelle et enceinte acoustique de premier plan, pour la mise en valeur d’une diversité de grand classique de la musique baroque. La voûte naturellement surélevée au centre de l’édifice, serait un endroit approprié pour la propagation du son des instruments, et pour le plus grand plaisir du public présent et des artistes pour ce soir-là. 

    €10   réservation souhaitée     0475/ 74 72 70         1767classic@gmail.com

  • Journée de championnat national de kin-ball ce samedi 2 décembre à AUBEL

    De nombreuses équipes aubeloises vont se retrouver sur les terrains opposées à d’autres équipes venant de toute la Wallonie.

    Le club d’Aubel, fidèle à sa réputation, fait tout ce qu’il peut pour vous accueillir au mieux…

    Le bar sera ouvert dès 14h, au moment du début des matchs.

    Les plus jeunes aubelois (benjamins/minimes) joueront un match amical à 17h30, puis pourraient être reçus pas Saint Nicolas, s’il arrive à se libérer.

    A partir de 19h00, des cornets de pâtes seront mis en vente au prix plus que démocratique de 4€

    L'occasion de découvrir le sport autour de bonnes pâtes et d'une Val Dieu (ou autres...)
    Comme à chaque fois, l’ambiance sur et autour des terrains est très conviviale, c'est toujours un grand plaisir d'assister aux matchs de kin-ball.
    2 matchs au sommet sont prévus en soirée : les dames à 19h30 et les hommes à 20h30..
    Une belle après midi et soirée en perspective, soyez tous les bienvenus.

    Programme de la journée :

    Capture d’écran 2017-11-29 à 10.14.54.png

  • Pas le retour espéré pour Laurent Beckers

    Jonathan Leruth ne le sentant pas, c’est Laurent Beckers qui (re)prenait place entre les perches aubeloises. Malheureusement, sa prestation n’a pas convaincu au point de bousculer la hiérarchie. Loin de là, même…

    Quelle victoire pour les hommes de Michel Remacle à Raeren-Eynatten. Forts d’une grosse prestation en première période, ils ont pu compter sur un coup de pouce du destin pour l’emporter en fin de match.

    Pourtant, c’est sans son gardien numéro un que l’entraîneur aubelois se déplaçait. « Leruth a fait preuve de Capture d’écran 2017-11-29 à 08.24.11.pngbeaucoup d’honnêteté en m’expliquant qu’il ne sentait pas cette rencontre. D’abord, car il avait un week-end très chargé sans la possibilité d’énormément dormir. Ensuite à cause de l’éclairage avec lequel il n’aime pas jouer. J’ai donc décidé de relancer Laurent Beckers. » Titulaire en début de saison, il avait perdu sa place entre les perches. Il avait là l’occasion de montrer à son entraîneur qu’il s’agissait d’une erreur… Sans succès. « Je ne suis pas satisfait de moi. Je préfère retenir la victoire, car ma prestation n’a pas été à la hauteur », tente d’expliquer le gardien. « Je

    suis en tort sur le premier et le deuxième but. Je le sais. Le coup franc de Heindrichs, je pense qu’il file à côté, mais je dois être dessus. Et c’est ce but qui les remet dans le match. Heureusement que cela tourne en notre faveur. »

    LERUTH TOUJOURS 1er

    Pourtant, il avait eu l’occasion de bien se préparer à tout ça. « J’ai appris jeudi que je serais titulaire. Je pense que, inconsciemment, je me suis mis bien trop de pression. Je voulais prouver que j’étais à la hauteur. Car dans le but, je n’ai pas perdu mes repères ou quoi que ce soit. Certes, il y a cet éclairage qui ne m’a pas aidé. Mais je ne peux pas remettre la faute là-dessus. » Victime d’une grosse contusion à la cuisse qui l’a écarté des pelouses quinze jours, Beckers avait repris les entraînements la semaine dernière. « Sur notre synthétique, tout allait bien. Le terrain gras d’Eynatten n’était vraiment pas facile. Maintenant, je sais que j’ai fait des erreurs, à moi de continuer à travailler et d’attendre encore une chance. » Car dans la tête de son entraîneur, sa prestation n’a pas remis en doute la hiérarchie, que du contraire. « Cette rencontre m’a conforté dans mon choix », analyse Michel Remacle. « Laurent a fait des erreurs qui auraient pu nous coûter la victoire. Même si ce garçon a des qualités, il doit encore travailler. La semaine prochaine, sauf contretemps, ce sera Jonathan Leruth qui reprendra place entre les perches. » Les prochains matches se joueront par trois fois dans leurs installations. D’abord contre Xhoffraix, puis Dison et enfin Warsage avant que les Herbagers n’arrivent à la trêve. 

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 29 novembre 2017