Pas le retour espéré pour Laurent Beckers

Jonathan Leruth ne le sentant pas, c’est Laurent Beckers qui (re)prenait place entre les perches aubeloises. Malheureusement, sa prestation n’a pas convaincu au point de bousculer la hiérarchie. Loin de là, même…

Quelle victoire pour les hommes de Michel Remacle à Raeren-Eynatten. Forts d’une grosse prestation en première période, ils ont pu compter sur un coup de pouce du destin pour l’emporter en fin de match.

Pourtant, c’est sans son gardien numéro un que l’entraîneur aubelois se déplaçait. « Leruth a fait preuve de Capture d’écran 2017-11-29 à 08.24.11.pngbeaucoup d’honnêteté en m’expliquant qu’il ne sentait pas cette rencontre. D’abord, car il avait un week-end très chargé sans la possibilité d’énormément dormir. Ensuite à cause de l’éclairage avec lequel il n’aime pas jouer. J’ai donc décidé de relancer Laurent Beckers. » Titulaire en début de saison, il avait perdu sa place entre les perches. Il avait là l’occasion de montrer à son entraîneur qu’il s’agissait d’une erreur… Sans succès. « Je ne suis pas satisfait de moi. Je préfère retenir la victoire, car ma prestation n’a pas été à la hauteur », tente d’expliquer le gardien. « Je

suis en tort sur le premier et le deuxième but. Je le sais. Le coup franc de Heindrichs, je pense qu’il file à côté, mais je dois être dessus. Et c’est ce but qui les remet dans le match. Heureusement que cela tourne en notre faveur. »

LERUTH TOUJOURS 1er

Pourtant, il avait eu l’occasion de bien se préparer à tout ça. « J’ai appris jeudi que je serais titulaire. Je pense que, inconsciemment, je me suis mis bien trop de pression. Je voulais prouver que j’étais à la hauteur. Car dans le but, je n’ai pas perdu mes repères ou quoi que ce soit. Certes, il y a cet éclairage qui ne m’a pas aidé. Mais je ne peux pas remettre la faute là-dessus. » Victime d’une grosse contusion à la cuisse qui l’a écarté des pelouses quinze jours, Beckers avait repris les entraînements la semaine dernière. « Sur notre synthétique, tout allait bien. Le terrain gras d’Eynatten n’était vraiment pas facile. Maintenant, je sais que j’ai fait des erreurs, à moi de continuer à travailler et d’attendre encore une chance. » Car dans la tête de son entraîneur, sa prestation n’a pas remis en doute la hiérarchie, que du contraire. « Cette rencontre m’a conforté dans mon choix », analyse Michel Remacle. « Laurent a fait des erreurs qui auraient pu nous coûter la victoire. Même si ce garçon a des qualités, il doit encore travailler. La semaine prochaine, sauf contretemps, ce sera Jonathan Leruth qui reprendra place entre les perches. » Les prochains matches se joueront par trois fois dans leurs installations. D’abord contre Xhoffraix, puis Dison et enfin Warsage avant que les Herbagers n’arrivent à la trêve. 

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 29 novembre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel