Aubel s’est imposé au bout d’un match dingue

Quel spectacle ce samedi soir ! Si Aubel s’est imposé sur un sacré coup de pouce de Raeren, le spectateur est également sorti vainqueur. Car aux abords de la pelouse d’Eynatten, on ne s’est pas ennuyé une minute.

À dix minutes de la fin, alors que les germanophones avaient fait le plus dur, une passe en retrait anodine faisait faux bond à Johnen qui voyait le cuir lui sauter au-dessus du pied. Le retour d’Islamovic n’empêchait pas Pelsser, fraîchement rentré, de marquer le but final de ce match disputé à cent à l’heure sur la pelouse d’Eynatten.

Nonante minutes plus tôt, ce sont déjà les Aubelois qui avaient pris le jeu à leur compte. Dominateurs, ils s’étaient montrés dangereux à plusieurs reprises avant que Willem n’ouvre le score des suites d’un corner. Quelques minutes plus tard, Van Melsen remettait les pendules à l’heure, également sur corner. Mais, il n’y avait que les Herbagers pour émerger en première période. C’est d’abord Spierts qui redonnait l’avantage aux siens avant que Meyers ne porte le coup de massue juste avant la mi-temps après un gros travail de Mauclet.

RAEREN PLUS INCISIF

À ce moment-là, on voyait mal les hommes de Négrin refaire leur retard, mais ils remontaient sur le terrain avec de meilleures intentions, beaucoup plus incisifs. Et cela se traduisait assez rapidement par des buts. D’abord de Heindrichs qui surprenait Beckers sur un coup franc excentré à gauche. L’ailier avait déjà mis une latte quelques minutes avant. Un montant que Kudura trouvera aussi sur un coup franc contré. Il fallait attendre la 76e pour voir l’égalisation des pieds de Bong qui surgissait très bien au premier poteau. Tout cela pour rien, car la suite, on la connaît.

« On a eu ce brin de réussite qui nous manquait ces dernières semaines dans un moment où on voyait plus Raeren s’imposer. Ça m’aurait fait mal de les voir l’emporter en marquant trois buts. J’avais décidé de ne plus m’adapter et rester dans mon système et ça a bien fonctionné en première période », clamait Michel Remacle.

Dans l’autre camp, Négrin était très déçu. « On a mis 20 minutes à rentrer dans le match avec trop d’erreurs. On revient bien et à 3-3, je suis sûr que l’on va gagner, puis il y a ce coup du sort… Mais, on s’est mis nous-même dans cette situation. »

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 27 novembre 2017

RAEREN-EYNATTEN.............................3
AUBEL...............................................4
Les buts: 17e Willem (0-1), 23e Van Melsen (1-1), 27e Spierts (1-2), 42e Meyers (1-3), 58e Heindrichs (2-3), 76e Bong (3-3), 81e Pelsser (3-4)
Raeren-Eynatten : Johnen, D. Laschet, Heindrichs, Lauffs,Bong, Van Melsen, Aritz (85e N. Bong), Digberekou (56e
Islamovic), Wolff, Collubry, Kudura
Aubel : Beckers, Roex, Willem, Smlts, Meunier, Mauclet, (80e Pelsser), Spierts, Kerff, Mulslnzi, Meyers, Nijhof (80e
Galère)
Cartes jaunes : Kerff (34e), Collubry (42e), Meunier (59e), Aritz (72e), Mutsinzi (84e)
Arbitre : M. Picard

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel