Julien Galère a pu jouer 20 minutes

Capture d’écran 2017-11-22 à 08.20.50.pngSi dimanche, les Aubelois n’ont rien ramené de leur déplacement à l’UCE Liège, leur performance reste très positive. C’est d’abord Michel Remacle, le T1, qui l’a mentionné au terme de la rencontre et c’est confirmé par Julien Galère, le milieu offensif. « L’équipe a répondu aux attentes. C’était une prestation presque parfaite, d’ailleurs. Je pense que le nul aurait été mérité, mais cela s’est joué sur des détails. »

Lui qui a retrouvé les pelouses il y a peu a rejoué pour la première fois en rencontre officielle depuis huit semaines. « Je suis rentré pour les vingt dernières minutes et j’étais cuit à la fin de la partie. Mais c’est dû au fait que je m’entraîne exclusivement sur synthétique. Le terrain en herbe très gras de l’UCE ne m’a pas aidé. » Le plus important est que son genou tient la route. « Je ne ressens plus rien à ce niveau et je me suis senti vraiment bien sur le terrain, donc c’est une bonne chose. »

Blessé contre Ougrée lors de la quatrième journée (grosse entorse du genou), Julien Galère trépignait d’impatience à l’idée de rejouer. « J’ai pu prester 30 minutes contre les U19 d’Eupen en amical. C’est un grand bonheur pour moi de revenir. Cela me rendait fou de regarder les matches sans pouvoir y participer. Si physiquement, je ne suis pas encore au top, j’espère pouvoir postuler le plus rapidement possible à une place de titulaire. Ce sera au coach de faire ses choix, mais je suis très motivé. »

Ce retour devrait faire du bien à Michel Remacle et son groupe quand on connaît la qualité de ce joueur, mais ce n’est pas tout. « On va également récupérer Mauclet bientôt, mais aussi Boujjia. Au complet, je suis persuadé que l’on a les capacités pour titiller les équipes du top. Si on fait le bilan, hormis un ou deux matches, on a toujours été présent malgré les absences de trois ou quatre titulaires. »

Ce week-end, Aubel se déplace à Raeren-Eynatten. Attention, la rencontre se disputera samedi soir dans les installations d’Eynatten. « Ce sera encore un terrain gras », observe Galère, plus motivé que jamais à l’idée de jouer. 

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 22 novembre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel