• Aubel respire un peu après son succès

    En s’imposant 2-1 face à Melen, Aubel a fait une belle opération au classement. Ces trois unités viennent s’ajouter aux dix déjà glanées auparavant et permettent aux Vert et Blanc de se caler à la 10e place du classement. Capture d’écran 2017-10-18 à 08.22.16.pngDésormais, Aubel possède 5 points (ou 4 selon les scenarii) sur le premier relégable. Un écart qui, s’il n’est pas énorme, reste psychologiquement intéressant. La pression ne doit pas retomber mais les hommes de Michel Remacle peuvent travailler de manière plus sereine.

    « Il fallait vraiment rester accroché au bon wagon et ne pas se retrouver dans la mauvaise cassure », sourit Jordi Spierts, auteur d’un but sur penalty, son 5 e depuis le début de la saison. « La semaine dernière, on avait eu un penalty contre nous qui était limite. Cette semaine c’est pour nous. Le travail permet de provoquer la chance. »

    Selon l’attaquant, Aubel progresse et Melen ne fut pas vraiment un adversaire difficile. « Si on n’offre pas l’égalisation, on peut mieux gérer le match. Quand on regarde les occasions de notre adversaire, ce sont surtout des cafouillages. Il n’y a pas vraiment de phases construites », juge-t-il. La différence, pour lui, c’est William Mauclet. « Au niveau de l’envie, Melen en voulait autant que nous. Mais William a encore fait un grand match aujourd’hui. C’est un sacré atout pour nous. »

    Au-delà du contexte général du championnat qui rend cette victoire importante, la forme du moment n’était guère réjouissante avec un petit 1 sur 9 avant ce dimanche. « Sans bien jouer, on gagne les trois points. Cela va clairement nous mettre en confiance pour la suite. Surtout qu’on va entamer une série de matchs compliqués avec des adversaires plus forts que nous sur le papier. On verra ce que cela donnera sur le terrain. » 

    JULIEN DENOËL dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2017

  • Des abats sur la route devant chez Detry

    Les pompiers ont dû intervenir ce mardi vers 16h20 rue de Merckhof, à Aubel, devant chez Detry, pour un déblayage de chaussée. Des abats, probablement de l’abattoir, se sont en effet retrouvés sur la route. La circulation a été perturbée.

  • Aurélie Dehaye étonne encore

    De nouveau un top 10 pour Aurélie Dehaye ! Bien trop timide pour se mettre en avant face aux objectifs et aux plumitifs, la talentueuse pilote de ThimisterClermont préfère s’illustrer au volant d’une auto d’une autre génération… À bord de sa VW Golf Kit-Car, la fille de Jean-Marie Dehaye épate lors de chaque prestation… « Même moi, elle m’étonne encore », sourit le paternel. « Quand je vois les chronos qu’elle réalise par rapport à la concurrence qui dispose d’autos bien plus modernes, je suis assez surpris. »

    Et pourtant, la Demoiselle semble en garder sous la semelle au vu de l’état de la Golf à la rentrée au parc fermé. « L’auto n’a jamais une gratte », poursuit le garagiste. « Le moteur et la boîte de vitesse ne semblent jamais souffrir. J’aimerais d’ailleurs que, de temps en temps, elle « agresse » un peu plus la mécanique. Je suis convaincu qu’elle pourrait étonner davantage… »

    À l’instar d’autres beaux coups de volant, on aimerait voir Aurélie Dehaye aux commandes d’une R5 notamment. « Moi aussi », embraye le papa. « Mais Aurélie ne sait pas « se vendre ». Dans le contexte financier compliqué, c’est une barrière supplémentaire. C’est dommage… »

    Aussi, nous ne verrons pas la « lady » au départ du prochain Condroz… « Je pense qu’il reste juste assez de sous et de pneus pour disputer les Crêtes de Bellevaux », confirme Jean-Marie qui, comme pas mal d’observateurs, espère que le vœu sera exaucé… -

    ÉRIC TRIPPAERS dans LA MEUSE du 18 octobre 2017

  • Armand Marchant, la Suisse avant le Chili

    Le meilleur skieur belge se soigne et voit loin, par-delà les montagnes de la rééducation.

    C’est quelques semaines après avoir réussi la meilleure performance belge en ski alpin de tous les temps que le jeune Thimistérien Armand Marchant s’est grièvement blessé à la jambe gauche, lors de la première manche de la Coupe du monde de slalom géant d’Adelboden en Suisse. C’était le 7 janvier 2017…

    Un article de Philippe HALLEUX à lire dans LA MEUSE du 18 octobre 2017

  • Décès de Monsieur Roger GEURDEN, veuf de Madame Marie MICHIELS

    Capture d’écran 2017-10-18 à 07.49.36.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Roger GEURDEN, veuf de Madame Marie MICHIELS, né le 23 avril 1934 à Aubel et décédé le 17 octobre 2017 à Aubel.

    Le défunt repose au funérarium à Aubel où la famille recevra les visites ces jeudi 19 et vendredi 20 octobre de 17 à 19h.

    La liturgie des funérailles aura lieu en l'église Saint Hubert d'Aubelle samedi 21 octobre 2017 à 10h30.