Aubel respire un peu après son succès

En s’imposant 2-1 face à Melen, Aubel a fait une belle opération au classement. Ces trois unités viennent s’ajouter aux dix déjà glanées auparavant et permettent aux Vert et Blanc de se caler à la 10e place du classement. Capture d’écran 2017-10-18 à 08.22.16.pngDésormais, Aubel possède 5 points (ou 4 selon les scenarii) sur le premier relégable. Un écart qui, s’il n’est pas énorme, reste psychologiquement intéressant. La pression ne doit pas retomber mais les hommes de Michel Remacle peuvent travailler de manière plus sereine.

« Il fallait vraiment rester accroché au bon wagon et ne pas se retrouver dans la mauvaise cassure », sourit Jordi Spierts, auteur d’un but sur penalty, son 5 e depuis le début de la saison. « La semaine dernière, on avait eu un penalty contre nous qui était limite. Cette semaine c’est pour nous. Le travail permet de provoquer la chance. »

Selon l’attaquant, Aubel progresse et Melen ne fut pas vraiment un adversaire difficile. « Si on n’offre pas l’égalisation, on peut mieux gérer le match. Quand on regarde les occasions de notre adversaire, ce sont surtout des cafouillages. Il n’y a pas vraiment de phases construites », juge-t-il. La différence, pour lui, c’est William Mauclet. « Au niveau de l’envie, Melen en voulait autant que nous. Mais William a encore fait un grand match aujourd’hui. C’est un sacré atout pour nous. »

Au-delà du contexte général du championnat qui rend cette victoire importante, la forme du moment n’était guère réjouissante avec un petit 1 sur 9 avant ce dimanche. « Sans bien jouer, on gagne les trois points. Cela va clairement nous mettre en confiance pour la suite. Surtout qu’on va entamer une série de matchs compliqués avec des adversaires plus forts que nous sur le papier. On verra ce que cela donnera sur le terrain. » 

JULIEN DENOËL dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2017

Les commentaires sont fermés.