Benoît Dorthu sans rival déclaré à Aubel

Aucune autre liste n'est encore en place pour faire de l'ombre à Benoît Dorthu, candidat maïeur.

Les prochaines élections à Aubel seront synonymes de changement. Exit Meurens et place à Benoît Dorthu qui sera en tête et qui fera, par la même occasion, son retour au sein de la politique locale. Néanmoins, les idées du parti ne changeront pas. L'idée d'avancer et de penser d'avantage à demain reste la clé pour l'actuelle majorité. Quant à l'opposition ou d’éventuelles nouvelles listes, le mystère reste entier.

Rien n'est encore ficelé à Aubel en vue des élections. La seule certitude, c'est que c'est Benoît Dorthu qui prendra les rênes de la liste Aubel Demain à la place de Jean-Claude Meurens. Lequel ne se représentera pas comme candidat bourgmestre, ms poussera la liste en dernière position.

Après 24 ans à la tête de la commune, Meurens passerait donc le flambeau à Benoît Dorthu, qui compte bien poursuivre sur la même lignée. « C'est un gros et solide défi qui m'attend », estime Benoît Dorthu. « Je pense à des enjeux auxquels le groupe a déjà été attentif comme les économies d'énergies. Des enjeux les plus intelligents possible. Nous aurons aussi de gros chantiers devant nous comme le centre culturel ou encore le déménagement du Bailou dans ses nouveaux locaux, auxquels s'ajouteront encore d’autres dossiers». Il veut donc voir plus loin et penser à demain. « J'ai eu l'occasion de voir le film documentaire Demain qui met en avant le fait qu'on peut avancer et s'impliquer au niveau local. Des éléments m'ont touché, comme la mobilité douce, la participation citoyenne. Et je pense qu'avec une liste comme Aubel demain on s'inscrit bien dans cette logique. Cela répond à ce que l'on attend d'un pouvoir local. » En ce qui concerne le reste de la liste d'Aubel Demain, aucun autre nom ne filtre pour l'instant. « On essaye de constituer les listes pour dans un an. On essaye de conserver une attention particulière pour former une équipe pleine de compétences. C'est la recette de la liste depuis de nombreuses années », ajoute Benoît Dorthu. Le travail de groupe n'en est encore qu'à ses débuts.

Si les chances de voir la liste Aubel Demain empocher la majorité sont sérieuses, on ne sait pas encore quelles autres listes pourraient lui faire de l'ombre.

L’ÉNIGME LÉON STASSEN

La politique aubeloise a connu pas mal de changement ces derniers mois et les surprises pourraient être de taille. Léon Stassen, par exemple, qui a décidé de quitter la politique il y a plusieurs semaines n'a peut-être pas dit son dernier mot. L'ex-président du CPAS pourrait bien faire son retour en politique à l’occasion de ce scrutin communal.

Léon Stassen ne réfute pas l'idée et avoue en parler autour de lui. Mais il n’a pas de déclaration à faire pour le moment. Un come-back au sein d'une liste indépendante ou dans l’opposition? Le mystère reste entier.

Du côté de l'opposition actuelle, Jacques Piron a bien l'intention de continuer la politique communale. Mais comment? Là aussi les projets ont l'air d'aller bon train. Décidera-t-il avec son groupe de rejoindre la majorité comme il en a déjà été question il y a plusieurs années ? D'autres noms aubelois rejoindront-il sa liste ? La réponse est attendue pour janvier. D'ici là, Aubel n'est pas encore à l'abri de l'une ou l'autre surprise. 

D'une page de MARYSE BAGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 11 octobre  2017

Commentaires

  • Ké bièsse titre... aujourd'hui, chaque candidat.e aux élections (quelle que soit sa place sur la liste) est candidat.e bourgmestre, c'est noir sur blanc dans le code de la démocratie locale : celui ou celle qui fait le plus de voix dans la liste majoritaire est proposé.e au maïorat.
    Voilà qui a le mérite d'objectiver le résultat des élections.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel