Arthur Schonbrodt est né en l’an 2000 et a déjà été quatre fois titulaire

Depuis cette saison, nous voyons parfois arriver des joueurs nés en… 2000. À Aubel, il y a Tom Pauporte, qui est né le 30 juillet et Arthur Schonbrodt qui est né le 20 octobre de l’année 2000 ! Costaud comme un bon gaillard de 22 ans, lucide comme un gars chevronné de 30 ans, Arthur a pas mal de qualités qui vont lui permettre de progresser rapidement au contact d’adultes sur le terrain.

Formé au CS Visé qu’il a dû quitter suite à la faillite du club, le gars de Richelle est alors parti une saison et demie à Elsaute avant de revenir à Visé mais sous la bannière de Basse Meuse Academy. Arrivé finalement à Aubel à l’âge de 16 ans, par l’intermédiaire de son pote François Smits, ce défenseur latéral droit a tout de même enregistré sa 4e titularisation au sein de l’équipe A d’Aubel dimanche dernier face à Minerois. Mais notre rhétoricien visétois qui lorgne vers des études en sciences politiques du côté de… Maastricht, garde merveilleusement bien les pieds sur terre.

« J’étais arrivé au départ à Aubel dans le but d’évoluer en U21 et en P3, mais je savais qu’Aubel faisait confiance aux jeunes et j’ai finalement été introduit dans le noyau A par Michel Remacle. Je suis très content de mon temps de jeu en P1 et c’est vraiment très agréable d’évoluer à ce niveau. J’ai toujours été habitué à la concurrence. À Visé, il y avait beaucoup de jeunes et on devait se battre pour avoir sa place. Ici, si on me dit de retourner en P3 ou en U21, j’irai sans le moindre souci. Le groupe est large. Le titulaire, c’est Dorian Meunier. Moi, je suis le 2e à ce poste. Il avait été absent et j’étais là pour le remplacer. Mais, actuellement, j’ai déjà joué son double temps de jeu ».

Bien évidemment, le papa, Éric, n’est pas loin pour conseiller son fiston qui évolue remarquablement : « Papa criait plus quand j’étais plus petit, mais ce n’est plus le cas maintenant. Je savais qu’il avait joué à La Minerie, club que je rencontrais donc dimanche passé. Ici, il me suit toujours et débriefe souvent avec moi après les matches. Il me conseille bien et je suis à l’écoute. C’est toujours bien d’entendre l’avis de son père, surtout qu’il s’y connaît ! »

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 4 octobre 2017

Les commentaires sont fermés.