Minerois très efficace

Aubel était bien trop tendre pour contrecarrer un Minerois qui retrouve déjà la première place

L’organisation, la détermination et un bien meilleur réalisme de Minerois ont eu raison d’Aubelois trop en manque d’inspiration et de jugeote que pour empêcher l’Espoir de reprendre la tête de la série après 6 journées seulement.

Après cette impressionnante victoire dans le derby, Minerois retrouve la tête du classement puisque Raeren a été battu à Fizoise. Aubel, qui n’avait pas encore encaissé à la maison, est rentré au vestiaire avec 4 buts dans sa besace. Pourtant, tout aurait pu tourner autrement, si après 3 minutes, Meyers n’avait pas raté l’immanquable à 3 mètres du but de Simonis. Mais Minerois a fait preuve de détermination, d’une belle organisation et de réalisme devant un Beckers en petite forme hier après-mi-di. Si Becker (8e), puis Larondelle (24e) et surtout Paquay (36e) prenaient en défaut le dernier rempart aubelois, il faut signaler que ses errements sur le 3e et même le 4e but de Paquay donnaient quelques boutons à son coach, Michel Remacle, et ce, même si Spierts sauvait l’honneur à 7 minutes du terme…

« Minerois a fait joujou avec nous en 1re mi-temps. C’était parfait chez eux, mais ils se sont éteints après le repos et nous espérions les mettre dans le doute… », signalait le mentor local au coup de sifflet final. « Je pense que certains chez moi se croient plus beaux qu’ils ne le sont. Cette victoire méritée et pas forcée du tout de Minerois va remettre l’église au milieu du village, mais les gars vont le sentir ce mardi à l’entraînement… » En face, Jean-Paul Nyssen buvait évidemment du petit-lait, sans outre mesure non plus. « On a essayé de mettre un système en place pour embêter Aubel, mais si c’est 1 ou 2-0 pour eux en début de match, on n’a rien à dire et c’est fini pour nous… Mais Minerois a été assez efficace, et en plus de nos 4 buts, il y a eu d’autres possibilités, surtout en 1re mi-temps ».

Bien évidemment, le nouveau leader de la série n’a pas su tenir le même rythme après le repos. « C’est compréhensible », signalait toujours Nyssen. « Mais Minerois a su former un bon bloc. Nous avons su nous reprendre de notre défaite face à UCE Liège. Ici, j’espérais tout de même obtenir une clean-sheet, mais aussi avoir une autre feuille sans faute concernant l’état d’esprit qui fut impeccable, et aussi une organisation qui devait rester sans faille. On a juste eu un moment d’hésitation sur le but aubelois et là, nous avons été punis », expliquait le mentor minier pour en revenir à ce bel engouement de l’Espoir que l’on n’attendait pas si haut au classement :

« Dès notre premier entraînement, j’avais demandé que l’on ait la même abnégation que celle que nos dirigeants ont eue et dont ils ont fait preuve en dehors du terrain ». 

PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 2 octobre 2017

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

ESPOIR MINEROIS . . . . . . . . . . 4

Buts: 8e Becker (0-1), 24e Larondelle (0-2), 36e et 72e Paquay (0-4) et 81e Spierts (1-4).

Aubel: Beckers; Schonbrodt (59e Meunier), Willem, Simons et B.Boujjia; A.Boujjia (69e Ernst), Pauporte (59e Nijhof), Meessen, Meyers et Spierts; Mauclet.

Minerois: Simonis; Dethier, Becker, Lizen et Thiry; Picquereau, J.Thomsin, Larondelle (71e Jaeghers), Crasset et Gaillard (83e B.Thomsin); Paquay (77e Cammarata).

Cartes jaunes: Larondelle (7e), Willem (38e), Spierts (47e), Mauclet (58e), A. Boujjia (62e), Dethier (66e), Ernst (69e) et Nijhof (83e).

Arbitre: M. Deckers.

Les commentaires sont fermés.