Permis octroyé au projet Chinrue à Theux

Sur la table depuis une dizaine d’années, le projet immobilier prévu sur des terrains derrière la rue Chinrue et la place du Vinâve, à Theux, bouge. « Le permis a été octroyé le 17 juillet par la fonctionnaire déléguée de la Région, mais sous des conditions assez strictes qui avaient été rencontrées par le promoteur », explique Philippe Boury, le bourgmestre de Theux. Ce promoteur, la société Étienne Piron basée à Aubel, prévoit de construire 55 logements (11 maisons et 44 appartements) dans ce quartier. Une nouvelle qui est loin de ravir les opposants au projet, parmi lesquels des riverains ainsi qu’Ecolo Theux. «C’est une mauvaise nouvelle pour les Theutois qui méritent que le centre de leur commune se développe de manière plus harmonieuse, durable et conviviale », a réagi Matthieu Daele. Au fil des enquêtes publiques, le projet a pourtant évolué, avec notamment une baisse du nombre de logements prévus, conformément à une demande des riverains. « Mais il n’y a eu aucune augmentation dans la qualité. L’occasion a été manquée d’améliorer ce projet conçu comme dans les années 90’ », estime encore Ecolo Theux, qui relève ainsi que sur les 25 critères wallons des quartiers durables, le projet dans sa dernière version « en atteint à peine la moitié ». Sur ces arguments d’un projet en inadéquation avec les modes de construction du 21e siècle, le bourgmestre répond : « c’est n’importe quoi ! L’architecte n’a pas fait un projet des années 90’, et la société en question est sérieuse ». Il rappelle ainsi qu’il y a eu énormément d’améliorations de la part du promoteur. Le projet en est
d’ailleurs à sa quatrième mouture. « Seules quelques dérogations au PCA ont finalement été accordées. Le projet se réalisera selon les normes actuelles et avec une architecture contemporaine. Ecolo sert un argument simpliste », ajoute Philippe Boury. Ecolo, de son côté, déplore encore l’absence d’une étude d’incidence digne de ce nom, « une simple étude environnementale n’est pas suffisante pour un projet de cette taille », et note un manque de convivialité dans ce qui est prévu. A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 7 août 2017

Les commentaires sont fermés.