Une aubeloise à l'Euro

Capture d’écran 2017-07-28 à 07.20.06.pngLorsque la liste des sélectionnés pour les prochains championnats d’Europe est tombée, on pouvait déplorer l’absence de tout régional. Parcours pour sprinteur oblige, aucun Liégeois ne sera aligné chez les Hommes Élites (alors que Vliegen et Gilbert étaient de la partie l’an dernier à Plumelec). Et chez les jeunes, seul Sébastien Grignard défendra les honneurs wallons sur le tracé de Herning (Danemark). Mais en analysant le huit de base repris par Ludwig Willems chez les Dames Élites, on relevait le nom de Sarah Inghelbrecht. L’Aubeloise d’adoption, compagne de Julien Stassen, figure en effet pour la première fois parmi les participantes du Championnat d’Europe Dames Élites.

« Une surprise », avoue cette habituée des rendez-vous internationaux sur la piste (sept participations à l’Euro et 2 Mondiaux en catégories d’âge. « J’avais déjà discuté avec le sélectionneur national suite à ma 5e place au championnat de Belgique, mais on en était resté là. A vrai dire, en voyant le parcours plat proposé au Danemark, et avec pour la première fois l’épreuve Espoirs séparée de celle des Élites, je me suis dit que j’avais une petite chance. Mais étant sans nouvelle de Ludwig Willems suite à notre discussion, je n’y pensais plus trop pour éviter une grande déception. La Belgique reste une grande nation du cyclisme donc les candidates aux championnats internationaux sont nombreuses. Et je ne fais pas partie du noyau de base. Donc j’ai été un peu surprise quand le sélectionneur m’a appelé à la veille de l’officialisation publique pour me l’annoncer. »

La Brugeoise, qui s’exprime dans un français parfait qu’elle a perfectionné au fil de sa relation avec le professionnel aubelois Stassen, est déjà impatiente de s’envoler pour le Danemark mercredi. Mais elle sait déjà qu’elle ne prétendra pas à une médaille. « Je jouerai tout pour l’équipe », annonce-t-elle. « Mon rôle n’est pas encore défini précisément, mais je roulerai au service de Jolien d’Hoore. »

EPAULER JOLIEN D’HOORE

La médaillée olympique de Rio sur la piste, multiple championne de Belgique sur la route, est en effet capable de prétendre au titre européen. Reste à Inghelbrecht à épauler parfaitement D’Hoore samedi prochain. « J’ai

déjà roulé souvent en duo avec elle sur la piste, donc nous avons une certaine complicité. Je devrai peut-être l’emmener au sprint, mais mon rôle se précisera la semaine prochaine. La mission est simple : l’emporter au sprint. » 

Les commentaires sont fermés.