Témoignage de Marie-Paule Stevens le samedi 27 mai à 17h30 à Aubel

Le 27 novembre 2016, Mgr Delville célébrait une eucharistie en l’honneur d’Elisabeth de la Trinité. La carmélite française, contemporaine de Thérèse de Lisieux, a été canonisée le 16 octobre 2016 par le pape François. Cette canonisation a été rendue possible notamment par la reconnaissance de la guérison miraculeuse de Marie-Paule Stevens, une institutrice de l’école des Frères Maristes à Malmedy.

En mai 1997, cette dernière est atteinte d’une grave difficulté à articuler et apprend qu’elle est atteinte d’une déficience du système immunitaire par le syndrome de Sjogren. Après plusieurs traitements médicaux qui s’avèrent infructueux, elle se rend au Carmel de Flavignerot pour y prier la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité. Le 2 avril 2002, à la stupéfaction des médecins, elle est inexplicablement guérie après une prière dans la chapelle du Carmel.

En mars 2016, la guérison de la Malmédienne a été officiellement reconnue comme miracle par le pape François. Une reconnaissance qui a ouvert la voie à la canonisation le 16 octobre d’Elisabeth de la Trinité, à qui le miracle a été attribué.

Lors de l’eucharistie du 27 novembre 2016 à la cathédrale de Liège, Marie-Paule Stevens a donné un témoignage impressionnant de son cheminement avec sainte Elisabeth. Ce témoignage, elle le partagera lors des eucharisties du samedi 27 mai à Aubel et du dimanche 28 mai à Froidthier (à 9h15). 

Les commentaires sont fermés.