Real Time Web Analytics

William Mauclet voit un cardiologue ce mardi

Dimanche, William Mauclet, l’Aubelois du FC Liège, a eu des problèmes de rythme cardiaque. Ils pourraient être causés par des antibiotiques. Il doit voir un cardiologue ce mardi pour être fixé.

Si la victoire de Liège n’appelait pas trop de commentaires en raison de la faiblesse de l’adversaire (et de l’opération blanche au classement pour le Matricule 4 suite à la victoire in extremis de Châtelet), le problème de santé de l’attaquant William Mauclet a suscité quelques inquiétudes dans les rangs liégeois. Durant la première mi-temps, l’Aubelois avait du mal à retrouver son souffle dès la moindre course. Sorti à la mi-temps, son rythme cardiaque trop élevé, même après de nombreuses minutes au repos, a incité le staff médical à passer quelques examens aux urgences avant de rentrer chez lui en soirée.

« Le plus fou est que je ne ressentais rien lors de l’échauffement », nous a-t-il expliqué hier. « En cours de match, j’avais l’impression d’être à court de souffle. Dès que je faisais un effort en attaque, j’étais dans l’incapacité de revenir. J’avais la tête qui tournait… »

DES ANTIBIOTIQUES EN CAUSE?

Aux urgences des Bruyères, les médecins ont procédé à une prise de sang et une imagerie du thorax. « Ils n’ont rien vu d’anormal. Quand je leur ai dit que je prenais des antibiotiques à forte dose pour soigner une infection à la main, ils m’ont dit que c’était une possible cause. » Début décembre, William Mauclet avait été victime d’un petit accident lors d’un examen (il étudie l’éducation physique à Loncin). « Je me suis fracturé un doigt lors d’une mauvaise chute et on avait mis des broches. Lorsqu’on les a enlevées, l’infection s’est installée au niveau de l’os. Ce n’est d’ailleurs pas encore guéri et j’avais justement un rendez-vous ce lundi pour décider de la suite… », déclarait-il.

Entre-temps, est donc venu se greffer l’incident qui a écourté son match. « Je n’ai pas bien dormi la nuit de dimanche à lundi parce que cette histoire me trottait dans la tête, je ressentais un peu de stress. J’ai assisté normalement aux cours théoriques ce lundi matin. Les gens étaient un peu étonnés de me voir, parce que je n’avais jamais connu ce type de soucis. Mais me voilà privé d’activités physiques et d’entraînements au club tant qu’on n’en sait pas plus. » William Mauclet sera accompagné ce mardi par Philippe Labalue, le médecin du club, à l’occasion du rendez-vous ce mardi à l’Institut Malvoz, où le joueur avait passé les tests d’avant-saison pour effectuer un monitoring de son rythme cardiaque. En fonction des ré-sultats, son indisponibilité sera réduite à sa plus simple expres-sion... ou pas. « C’est décidément une saison délicate pour moi mais le plus important est d’abord la santé. »

PHILIPPE GERDAY dans LA MEUSE VERVIERS du 21 mars 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel