"J’avais bu… de la Val Dieu, une bière spéciale. Parce que je soutiens les produits locaux."

« Il n’y a pas de mauvaise publicité. Si la ministre affirme aimer la Val- Dieu, c’est bon pour nous », commente AlainCapture d’écran 2017-02-23 à 07.38.10.png Pinckaers, cofondateur de la brasserie Val-Dieu. « Mais on insiste sur le fait que les buveurs ne doivent pas être conducteurs. Chez certains, une seule Val-Dieu suffit à dépasser le seuil autorisé ». Pour Alain Pinckaers, l’attrait de la ministre de l’Enseignement qui a affirmé avoir bu de la Val-Dieu le jour de son contrôle positif, pour sa bière n’est pas neuf. « Elle est venue nous voir à la foire agricole de Battice l’année dernière. Elle m’a dit qu’elle aimait bien cette bière. Nous en avons d’ailleurs bu deux ou trois galopins (verre de 12,5 cl) ». Trop pour reprendre la route ? « Je me rappelle que ce jour-là, elle m’a affirmé qu’elle ne prendrait pas le volant », se souvient soudain Alain Pinckaers.

(Extrait des 2 pages consacrées par LA MEUSE du 23 février 2017 sur le fait que Marie-Martine Schyns (cdH) a été contrôlée positive à l’alcool à deux reprises, en 10 mois d’intervalle)

Commentaires

  • Que celui ou celle qui n'a jamais pris le volant après avoir bu un ou deux verres, lui jette la première pierre !
    De graves accidents ou des conducteurs ont bien plus que 0.8 gr d'alcool ne représentent qu'un petit encart dans la presse, alors qu’ici deux pages entières lui sont consacrés.... chercher l'erreur !

  • Quelle pub .pour notre excellente Bière locale .Ce fut le meilleur marketing que j'aie jamais lu.
    Et je terminerai par l'expression célèbre "". Jésus --( qui a transformé l'eau en vin )--se leva et dit que celui qui est sans péché ;; n'a jamais bu lui jette la première Bière . .

Les commentaires sont fermés.