Le prof de tennis à Aubel va faire découvrir le tennis aux petits Brésiliens défavorisés

IMG_2109.PNGLe francophone du TC Raeren est sans conteste l’homme en forme de ce tout début d’année. Après avoir remporté le tournoi des Messieurs 1 Bis du Jena, il a récidivé, huit jours plus tard, sur ses terres frontalières. « Cette victoire me fait d’autant plus plaisir que, pour y parvenir, j’ai successivement éliminé Pierre Noyelle et Loïc Wansart. Malheureusement, à Eupen, j’ai été sorti en « demi » par ce même Wansart qui a donc pris sa revanche : 6-3, 7-5. »

Mais, là n’est pas l’essentiel pour le prof de tennis d’Aubel, Trooz et Maison-Bois. « J’ai effectivement un accord avec les Raerenois », explique-t-il. « Grâce à mon apport, ils peuvent aligner une équipe au niveau national. Ceci dit, je ne pourrai disputer, avec elle, que les deux premiers matches du championnat car, dès le 1er mai, je m’envolerai en direction du Brésil. Et je peux vous le confier : je n’ai pas pris de billet retour car j’ai bien l’intention d’y demeurer le plus longtemps possible. »

AVENTURE

Voilà qui peut surprendre... « Effectivement, puisque je quitte un réel confort de vie pour ce qui s’oriente à une véritable aventure pleine d’incertitudes. Mais, j’en avais un peu marre du train-train quotidien et désirais connaître d’autres expériences humaines. Dans un premier temps, je résiderai surtout à Rio de Janeiro mais, par la suite, je compte bien aller à la découverte de pays voisins comme le Chili et, surtout, l’Argentine. »

AVEC LE MATÉRIEL

Ce grand bond au-dessus de l’Atlantique déclinera également des accents sportivos-humanitaires. « Il se fait que j’ai une connaissance qui tient une « poussada » (auberge) à Espirito Santo, le long de l’océan et, à proximité, se trouve un club de tennis. Nous allons dès lors tenter de faire découvrir ce sport aux enfants des favelas toutes proches. Pour y parvenir, nous amenons le matériel adéquat. Notre objectif prioritaire est de permettre à ces gosses d’oublier très momentanément leur triste existence. » D’ici là, Anthony entamait, hier soir, le tournoi de l’Euro Tennis, à Barchon. Pour la gagne. 

MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 3 février 2017

Les commentaires sont fermés.