Marchant bientôt de retour chez lui

Armand Marchant devrait pouvoir rentrer chez lui dans le courant de cette semaine. Le skieur thimistérien de 19 ans entamera alors une longue revalidation, mais une chose est sûre : il déborde d’envie de remonter sur les skis, même s’il sait que le chemin sera long. L’opération, qui a duré plus de 3 heures vendredi en fin d’après-midi, s’est bien déroulée. Trois chirurgiens, à savoir les Docteurs Peter Verdonk, Pieter Dolhain et Tim Leenders, ont pris Armand Marchant en charge au centre orthopédique d’Anvers. La sœur de sa maman, qui est également médecin, est aussi restée aux côtés du skieur thimistérien. Concrètement, le plateau tibial, où de multiples fractures avec déplacements ont été recensées, a été reconstruit avec l’apport de vis et de plaques. Une radio sera effectuée ce lundi. « L’insertion du ligament croisé antérieur, le ligament interne et le ménisque interne ont également été opérés », ajoute Véronique, la maman d’Armand Marchant, précisant que ce dernier avait « passé une bonne nuit (de vendredi à samedi, NDLR) grâce à la morphine ». Nous l’avons contactée ce dimanche pour prendre des nouvelles de son fils. « Il a eu fort mal samedi, malgré la pompe à morphine, mais ce dimanche, cela commence à aller mieux. Il porte Capture d’écran 2017-01-17 à 08.04.15.pngune grande attelle et va devoir rester deux semaines sans plier le genou. Il dort beaucoup et est encore K.-O. Son moral est bon et il est conscient du travail qu’il va devoir fournir pour revenir. On refera un bilan ce lundi avec les chirurgiens et Armand rentrera à la maison dans le courant de la semaine. On ne sait pas encore quand, car il faudra attendre que ce soit dégonflé, qu’il n’y ait plus de douleur et que la plaie soit bien sèche. Il faudra aussi qu’il se sente capable de se déplacer en chaise roulante et avec des béquilles. Les premières semaines, il viendra les passer à Thimister. Quant à sa revalidation, on ne sait pas encore où elle se fera. Les médecins vont en discuter avec son préparateur physique et son entraîneur et ils mettront tout ça au point. On verra quelle sera la meilleure formule. »

Concrètement, quid de la suite et de la durée de son indisponibilité ? Impossible de se prononcer avec précision actuellement.

Ce qui est sûr, c’est que sa saison est terminée. Ensuite, ce sera étape par étape. La revalidation passera par de la kiné et de la physiothérapie. La date de son retour dépendra naturellement de l’évolution du processus. « Il faudra déjà attendre deux mois pour reposer le pied à terre. Ces deux mois-ci, c’est la phase la plus importante : c’est la reconstruction et il faut faire attention, ne pas vouloir aller trop vite. À partir de trois mois après l’opération, il pourra normalement reprendre des gestes comme le pédalage », explique encore sa maman.

En attendant, une chose est sûre : Armand Marchant est bien décidé à remonter sur les skis, même si le chemin pour y parvenir s’annonce long et douloureux. « Il ne demande qu’à reprendre le ski le plus vite possible. Il n’a pas été dégoûté par cette blessure ; il sait que c’est le lot de beaucoup de skieurs. » Du haut de ses 19 ans, sûr qu’il lui reste encore de nombreuses belles années devant lui pour continuer à écrire l’histoire du ski alpin belge. Une première page avait été écrite le 11 décembre dernier à Val d’Isère, avec les premiers points en Coupe du Monde... 

OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE du 17 janvier 2017

Les commentaires sont fermés.