Le major Grégoire brigue le poste de commandant de la zone 4

L’actuel commandant f.f. de la zone de secours Vesdre-Hoëgne et Plateau, Vincent Bastin, a décidé de ne pas être candidat à sa propre succession à la tête de la zone de secours. Fatigué des débats internes à la zone, le colonel préfère laisser sa place. Et, il se pourrait bien que ce soit à l’un de ses collègues de l’état-major de la zone.

Quentin Grégoire, 33 ans, major et membre de l’état-major de la zone de secours 4 a posé sa candidature à ce poste.

Selon nos sources, il serait l’unique candidat à ce poste actuellement (l’appel à candidatures s’étant clôturé mercredi soir, on n’exclut pas qu’un recommandé parvienne encore à la zone d’ici vendredi ou lundi), ce que le principal assure ignorer. Il ignorait également la décision du commandant de zone f.f. de ne pas se représenter. «  Je n’étais pas au courant, je l’ai appris en cours de journée (NDLR, ce jeudi). Ça m’a étonné. Je sais que c’est difficile parce qu’on en a parlé ensemble mais de là à ce qu’il démissionne… J’ai posé ma candidature plutôt par précaution, comme je l’ai déjà fait auparavant  », indique le major qui ne voulait pas s’inscrire comme un concurrent du colonel Bastin. «  Il faut que le collège et le conseil de zone prennent acte de la candidature. Après, il y a un examen assez poussé de management réalisé par une société privée qu’il faut passer. Ensuite, il y a encore toute une série d’interviews à réussir avant de nommer le commandant de zone  », explique Quentin Grégoire au sujet de la procédure de nomination.

Apprendre que l’actuel commandant de zone ne se représentait pas à son poste n’a pas été accueilli avec des acclamations par le major Grégoire. «  Ce n’est pas une bonne surprise parce que beaucoup de choses ont été mises en place. Les débuts de la zone ont été difficiles mais je pense que les plus grosses difficultés sont derrière nous. Mais, je comprends et respecte sa décision  ».

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel