• Aubel B a gagné à Elsaute B

    P3C

    Elsaute B - Aubel B: 2 - 3

    Après 12 matchs, Aubel B compte 18 points et se classe 7e de sa série.

  • Aubel a éliminé Ensival en défense

    BASKET - COUPE DE LA PROVINCE

    Outre Pepinster qui s’est fait sortir sur tapis vert, les trois clubs de première provinciale de notre arrondissement étaient encore en lice. Il y avait d’ailleurs un alléchant Ensival-Aubel, seule rencontre entre deux P1, qui était à l’affiche.

    Lors de cette rencontre, le doute n’a pas subsisté longtemps. Les Aubelois ont très vite montré la qualité de leur groupe face à des Ensivalois en manque d’envie pour s’imposer 63-85. « Il n’y a pas grand-chose à dire sur cette ren- contre tellement nous avons été mauvais », assène d’entrée un Christophe Hauglustaine déçu. « Je ne suis pas sûr que mes joueurs avaient l’envie de jouer basket ce week-end. » Il est vrai que la dé- fense aubeloise a muselé en dé- fense les locaux avec seulement 19 points concédés en 20 minutes. « Le score affichait un 9-39 à la sei- zième minute. Tout est dit », ajoute le coach local.

    S’il est étonnant de voir Ensival aussi mal dans sa salle, il l’est d’autant moins de constater qu’Aubel reste au niveau de ses prestations de championnat. « Nous sortons une grosse prestation défensive en première mi-temps », explique Jérôme Jennes. « Mes consignes étaient respectées. Et quand la défense va, l’attaque suit… »

    Jennes peut se féliciter des bonnes prestations de ces joueurs, mais aussi des jeunes. « J’ai quatre joueurs dans la dizaine et je peux apprécier les premières minutes de Genreith et Heder. »

    ENSIVAL B ATTEND AUBEL!

    En huitièmes de finale, Aubel se déplacera à... Ensival B qui a créé la sensation en éliminant la P1 du RBC Awans (77-84). Et la deuxième équipe d’Aubel (P2) accueillera la P2 du 4A Aywaille.

    M.SC. dans LA MEUSE VERVIERS du 31 octobre 20P16

    Lire la suite

  • Aubel, qui l’a emporté ce dimanche contre Amay, a pris 12 de ses 14 points actuels sur son terrain

    FOOTBALL - PROVINCIALE 1

    Après trois défaites d’affilée, Aubel était au pied du mur ce dimanche contre Amay, autre formation qui squattait le bas de tableau. Et si tout a très mal commencé avec une ouverture rapide du score des visiteurs, les hommes de Michel Remacle ont su renverser la vapeur et s’offrir un succès bien nécessaire pour se donner une bonne bouffée d’air.

    Le discours de Philippe Gustin, l’entraîneur d’Amay, au coup de sifflet final était révélateur. « Notre première mi-temps a été très, très mauvaise. On a reçu une leçon de football, d’envie, de réalisme, d’intelligence, bref de tout. Il n’y avait rien de notre côté en première période. Il y a eu un petit mieux après la pause, avec 2-3 occasions malgré l’organisation d’Aubel, un peu plus d’envie et des remplaçants qui ont apporté un plus. » Sauf Citron, exclu 2 minutes à peine après son entrée au jeu pour une mauvaise réaction vis-à-vis de Malta. Même si l’Amaytois se défend en disant qu’il a d’abord reçu un coup et qu’il y a ensuite répondu, ça ne passait pas pour Philippe Gustin. « J’ai vu des choses inqualifiables ce dimanche, comme cette carte rouge. Ce sont des états d’esprit que je ne supporte pas. »

    Pourtant, tout avait bien débuté pour les Mosans, avec l’ou- verture rapide du score via Ba- bitz sur coup-franc. Un coup- franc consécutif à une très mauvaise passe en retrait de Saei qui a mis ses défenseurs en difficulté. Résultat, une faute commise à l’entrée du rectangle. « Pour moi, on a ouvert la marque trop tôt. C’était le premier ballon qu’on touchait devant. Ensuite, Aubel ne s’est jamais énervé. Sur l’ensemble, Aubel mérite sa victoire. De notre côté, il y aura du changement lors du prochain match contre Hombourg », prévient Philippe Gustin.

    En face, même rapidement mené, Aubel a su réagir adéquatement et égaliser très vite. À la 13e, Meyers était à l’affût sur un tir de Gilis repoussé par Poisquet (1-1). C’était de nouveau un ballon repoussé par l’expérimenté portier amaytois qui profitait aux Aubelois peu après l’heure de jeu et leur permettait de prendre l’avance. Cette fois, c’est Henrotay qui était au bon endroit après un essai de Galère. La suite, c’est notamment un arrêt déterminant de Beckers à 8 minutes du terme alors que Bonomi avait l’égalisation au bout du pied. « Ce dimanche, j’ai perdu trois ans de ma vie », s’exclamait Michel Remacle, le coach aubelois, qui s’est époumoné en bord de terrain durant toute la rencontre pour haranguer et guider ses troupes. « J’avais mis un coup de pression dans le groupe, car je Capture d’écran 2016-10-31 à 07.49.03.pngn’avais pas envie de revivre le scénario de la saison passée. Le groupe se relâchait et il fallait se réveiller. Ce dimanche, j’ai vu des joueurs qui se sont vidés les tripes et cela fait plaisir à voir. »

    Même s’il y a eu beaucoup de déchets techniques, Aubel a essayé de produire un jeu basé sur la remontée de ballon au sol et a aussi fait preuve de belles ressources mentales, après trois revers consécutifs et après avoir été mené par Amay. « Ce match, il y a trois semaines, on le perdait. Après avoir été mené, on a bien réagi et je pense que l’apprentissage est en train de se faire dans le bon sens. On a aussi su faire le gros dos au moment où il le fallait. Ce match contre Amay était important, car il y avait du doute dans les têtes et je voulais éviter que ce doute se prolonge », confie encore Michel Remacle. Avec ce nouveau succès à domicile (le 4 e en 6 matchs), Aubel se donne une bonne bouffée d’air et remonte au général pour faire son entrée dans la colonne de gauche.

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 31 octobre 2016

    Lire la suite

  • Aubel présente ses artistes et talents

    « Aubel, une commune qui a des talents » : personne n’en doute mais le Centre culturel a décidé de le prouver avec une exposition organisée les 19 et 20 novembre prochains. « Pour clôturer l’année en beauté, nous organisons deux activités. D’abord, le 4 novembre, la pièce de théâtre, “La bande de Liégeois au ski”, qui affiche déjà complet, puis une exposition qui regroupe une trentaine d’artistes de notre commune », explique Luc Willems, le secrétaire du Centre culturel.

    Une variété très large d’œuvres sera présentée, allant de la peinture à la réalisation de miniatures de vieux métiers, en passant par la sculpture, la photo ou encore le tournage sur bois.

    Le dimanche, à 15h30, un goûter des artistes sera organisé dans ce cadre. Les pâtisseries seront confectionnées par Jeanpierre, un maître pâtissier du cru.

    L’occasion de savourer quelques douceurs et de rencontrer des artistes. Ce goûter pourrait aussi faire naître de nouveaux projets ou de nouvelles collaborations entre les différents talents aubelois.

  • Décès de Madame Marie-Rose SCHYNS, veuve de Monsieur Jean-Marie DUMONT,

    Ma famille annonce le décès de Madame Marie-Rose SCHYNS, veuve de Monsieur Jean-Marie DUMONT, née à Battice le 14 novembre 1938 et décédée à Aubel le 30 octobre 2016.

     

    La défunte repose au domicile familial, rue de Messitert, 30 à 4880 Aubel, où la famille recevra les visites ces lundi et mardi de 16 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Aubel, sera célébrée en l'église Saint-Hubert à Aubel, le mercredi 2 novembre 2016 à 10 heures.

     

    En lieu et place de fleurs, un don peut être adressé au profit de l'asbl Soleil au coeur - Le Cantou (résidence La Kan) au compte BE41 7311 1840 1710, avec la mention "en souvenir de Marie-Rose SCHYNS ».