Aubel, qui l’a emporté ce dimanche contre Amay, a pris 12 de ses 14 points actuels sur son terrain

FOOTBALL - PROVINCIALE 1

Après trois défaites d’affilée, Aubel était au pied du mur ce dimanche contre Amay, autre formation qui squattait le bas de tableau. Et si tout a très mal commencé avec une ouverture rapide du score des visiteurs, les hommes de Michel Remacle ont su renverser la vapeur et s’offrir un succès bien nécessaire pour se donner une bonne bouffée d’air.

Le discours de Philippe Gustin, l’entraîneur d’Amay, au coup de sifflet final était révélateur. « Notre première mi-temps a été très, très mauvaise. On a reçu une leçon de football, d’envie, de réalisme, d’intelligence, bref de tout. Il n’y avait rien de notre côté en première période. Il y a eu un petit mieux après la pause, avec 2-3 occasions malgré l’organisation d’Aubel, un peu plus d’envie et des remplaçants qui ont apporté un plus. » Sauf Citron, exclu 2 minutes à peine après son entrée au jeu pour une mauvaise réaction vis-à-vis de Malta. Même si l’Amaytois se défend en disant qu’il a d’abord reçu un coup et qu’il y a ensuite répondu, ça ne passait pas pour Philippe Gustin. « J’ai vu des choses inqualifiables ce dimanche, comme cette carte rouge. Ce sont des états d’esprit que je ne supporte pas. »

Pourtant, tout avait bien débuté pour les Mosans, avec l’ou- verture rapide du score via Ba- bitz sur coup-franc. Un coup- franc consécutif à une très mauvaise passe en retrait de Saei qui a mis ses défenseurs en difficulté. Résultat, une faute commise à l’entrée du rectangle. « Pour moi, on a ouvert la marque trop tôt. C’était le premier ballon qu’on touchait devant. Ensuite, Aubel ne s’est jamais énervé. Sur l’ensemble, Aubel mérite sa victoire. De notre côté, il y aura du changement lors du prochain match contre Hombourg », prévient Philippe Gustin.

En face, même rapidement mené, Aubel a su réagir adéquatement et égaliser très vite. À la 13e, Meyers était à l’affût sur un tir de Gilis repoussé par Poisquet (1-1). C’était de nouveau un ballon repoussé par l’expérimenté portier amaytois qui profitait aux Aubelois peu après l’heure de jeu et leur permettait de prendre l’avance. Cette fois, c’est Henrotay qui était au bon endroit après un essai de Galère. La suite, c’est notamment un arrêt déterminant de Beckers à 8 minutes du terme alors que Bonomi avait l’égalisation au bout du pied. « Ce dimanche, j’ai perdu trois ans de ma vie », s’exclamait Michel Remacle, le coach aubelois, qui s’est époumoné en bord de terrain durant toute la rencontre pour haranguer et guider ses troupes. « J’avais mis un coup de pression dans le groupe, car je Capture d’écran 2016-10-31 à 07.49.03.pngn’avais pas envie de revivre le scénario de la saison passée. Le groupe se relâchait et il fallait se réveiller. Ce dimanche, j’ai vu des joueurs qui se sont vidés les tripes et cela fait plaisir à voir. »

Même s’il y a eu beaucoup de déchets techniques, Aubel a essayé de produire un jeu basé sur la remontée de ballon au sol et a aussi fait preuve de belles ressources mentales, après trois revers consécutifs et après avoir été mené par Amay. « Ce match, il y a trois semaines, on le perdait. Après avoir été mené, on a bien réagi et je pense que l’apprentissage est en train de se faire dans le bon sens. On a aussi su faire le gros dos au moment où il le fallait. Ce match contre Amay était important, car il y avait du doute dans les têtes et je voulais éviter que ce doute se prolonge », confie encore Michel Remacle. Avec ce nouveau succès à domicile (le 4 e en 6 matchs), Aubel se donne une bonne bouffée d’air et remonte au général pour faire son entrée dans la colonne de gauche.

OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 31 octobre 2016

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

AMAY . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

Les buts : 7e Babitz (0-1), 13e Meyers (1-1), 62e Henrotay (2-1)

Aubel : Beckers, Meunier, Malta, Simons, Pelsser, Mutsinzi, Gilis (87e Corteil), Meyers, Galère (77e Kerff), Saei (65e Diouf), Henrotay

Amay : Poisquet, Destexhe, Sylla, Vitoux, Jespers, Katzen- burg (83e Citron), Babitz, David, Binet (68e Miezal), Ho- deige (65e Bonomi), Mathelot

Cartes jaunes : 3e Sylla, 45e Henrotay, 50e Galère, 82e Malta

Cartes rouges : 85e Citron & Malta (2e jaune)

Arbitre : M. Gerits

Les commentaires sont fermés.