Il manque encore 300.000 €

AUBEL – CENTRE D’ACCUEIL POUR PERSONNES HANDICAPÉES

Un appel aux dons pour terminer de construire le New Bailou, un centre pour personnes handicapées

Hier, le premier pavé a été posé pour la réali- sation du New Bailou à Aubel. Ce pavé lance non seulement les débuts des travaux, mais permet aussi de parler de dons. Car il manque 300.000 euros pour terminer la construction de ce nouveau centre d’accueil pour personnes handicapées.

 

Ce n’est pas une première pierre, mais un pavé du sentier du nou- veau Bailou qui a été placé hier matin dans le Capture d’écran 2016-10-18 à 08.15.23.pngchemin de la Kan à Aubel. Ce pavé, hautement symbolique pour le nouveau centre d’accueil pour personnes handicapées, mènera bientôt au New Bailou. Et qui de mieux qu’une équipe de choc pour pla- cer ce premier pavé ? Hafid, Bé- nédicte, Roger, Christophe et leur animateur Raphael ont eu l’opportunité de démarrer leur chantier. Tout un symbole, non seulement pour ces résidents, mais aussi pour le conseil d’administration, qui veut, par là, lancer un appel aux dons.

« Réussir ce projet, c’est une volonté inébranlable de la direction, de l’équipe et du conseil d’administration. Aujourd’hui, les travaux commencent et nous espérons occuper les locaux au plus tard en avril 2018 », explique le président du conseil d’administration du Bailou, Jean-Marie Becker. « Le total des investissements s’élève à 1.800.000 euros. À ce jour, nous avons réuni 1.500.000 € qui proviennent pour un tiers de l’AViQ, l’agence pour une vie de qualité, pour un autre tiers de la commune et de deux donateurs et pour un autre tiers encore, d’héritages et d’actions par des clubs et services qui nous ont aidés. » Mais il manque 300.000 euros pour finaliser le chantier.

« Nous devons trouver cette somme. C’est pourquoi aujourd’hui nous n’avons pas posé la première pierre comme ça se fait d’habitude mais le premier pavé. C’est un pavé du sentier qui doit nous mener vers l’entrée de ce bâtiment. Chaque don est important mais quand des personnes, des groupes, des associations ou des clubs nous donnent au moins 1.000 euros, nous mettons un pavé supplémentaire à leur nom ou anonymement. S’ils veulent donner encore plus, 2.500 euros, alors nous allons, avec ça, marquer leur générosité par une présence dans le hall d’accueil du nouveau Bailou. » Toute l’équipe du Bailou espère vivement arriver à la fin des travaux avec un bâtiment totalement payé et qui permettra d’assurer une vie sociale harmonieuse pour les trente personnes qui occuperont les lieux et par l’équipe d’animation qui va les entourer.

MARYSE BAGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2016

 

Les commentaires sont fermés.