Deux cigogneaux nés au Lac de Vireilles et très protégés. Il n'en fut pas toujours ainsi.

Capture d’écran 2016-07-28 à 12.39.48.pngJean-Luc Henrard rapporte aujourd'hui dans le  Journal "L'Avenir" que les deux cigogneaux nés en mai à Virelles ont survécu et s'exercent même en vue de migrer vers l'Afrique. A l'Aquascope, on exulte.

Les cigognes n'ont pas toujours bénéficié du même intérêt dans nos régions. Jugez-en par ce billet du Journal d'Aubel du 12 août 1897:

Hécatombe de cigognes - Il s’est fait vendredi dernier une véritable hécatombe de cigognes dans les communes de Glons et de Sluse.
Dérangés, sans doute, dans leur migration par l’orage de jeudi soir ou trop confiants, ces oiseaux étaient éparpillés sur les toits. On cite des individus qui en ont abattu jusque 25 pour leur part. A Glons seule, une trentaine sont tombés sous les plombs des habitants.
On sait qu’en Hollande cet inoffensif oiseau est très respecté et à l’abri des coups. C’est ce qui explique la confiance qui lui a coûté si cher en Belgique.

(Photo du site Aquacole.be)

Les commentaires sont fermés.