Plus d’un million économisé pour la zone

ZONE DE SECOURS 4 VESDRE HOËGNE ET PLATEAU – TOUT BON POUR BÂTIR LES CASERNES À HERVE ET VERVIERS

Grâce à la TVA, la zone y gagnera pour ses casernes, mais pour les guêpes, vous payerez 21 % en plus.

La zone de secours 4, qui couvre le Pays de Herve, la vallée de la Vesdre et le secteur Hoëgne, se prépare à réaliser de plantureuses économies, grâce à l’application de la TVA. Mais pour le commun des habitants, cela devrait se traduire par un surcoût en cas d’interventions.

Au conseil de la zone de secours, Philippe Boury, président de la zone 4 et maïeur de Theux, a annoncé une bonne nouvelle et une mauvaise.

La mauvaise, pour les habitants de la zone de secours 4, c’est que désormais, on va appliquer une TVA de 21 % pour des interventions lors desquelles il pourrait y avoir concurrence avec d’autres services. C’est dû au fait que depuis début juillet, les organismes publics sont aussi soumis à la Taxe sur la Valeur Ajoutée. S’en sont suivies des discussions avec l’inspecteur de la TVA, qui ont abouti à un accord relatif à une nouvelle manière de facturer. Sont visés par ces changements, selon le major Quentin Grégoire, la destruction des nids de guêpes (que peut assurer aussi par exemple un service de dératisation), les nettoyages (par exemple d’une chaussée à la suite d’une perte de mazout) et les interventions à la suite d’une fausse alerte déclenchée par une alarme (pour laquelle une société de gardiennage pourrait aussi faire l’affaire). Par contre, pour le service ambulance ou la prévention, missions qui ne font pas l’objet d’une concurrence avec d’autres services, pas de TVA à acquitter, explique Corinne Liégeois, directrice administrative de la zone.

Pour les fausses alarmes, la zone de secours module le prix de ses services en fonction de critères tels que le type Capture d’écran 2016-07-17 à 07.46.12.pngde véhicule envoyé ou la durée de l’intervention. Pour ce qui est de l’élimination d’un nid de guêpes, le prix était de 50 euros. Mais avec l’application de la TVA, ce sera désormais 60,50 euros. Bref, pour le citoyen, cette TVA n’est guère réjouissante.

Mais elle fait des heureux à la zone. En effet, a expliqué Philippe Boury, celle-ci peut désormais escompter récupérer 71 % des 21 %, soit une quinzaine de pour cent du coût total, pour ses investissements et le fonctionnement des services (sauf pour les ambulances). Or, la zone 4 planche actuellement sur la construction de deux casernes, entre Herve et Battice ainsi qu’à Verviers...

La caserne de Theux, très récente, avait coûté environ 3 millions d’euros. On imagine que celle de Herve-Battice devrait représenter un coût du même acabit. Quant à celle de Verviers, estime à la grosse louche Philippe Boury, elle pourrait peser 5 millions, car on devrait y prévoir notamment du logement pour les combattants du feu. De plus, on peut s’attendre à y trouver davantage de matériel. Dès lors, cela pourrait donner un total de 8 millions, à la très grosse louche, dont on pourrait déduire quelque 15 %, soit environ 1,2 million... Voilà qui pourrait faire du bien aux finances des communes dont les dotations financent la zone. Par contre, pour le budget de l’État, moins de TVA perçue, ce serait moins réjouissant...

YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 16 juillet 2016

Commentaires

  • Pompiers

Les commentaires sont fermés.