• Schreiber a bien fêté ses deux siècles

    ANNIVERSAIRE 

    Petits plats dans les grands, mais avec bonhomie, chez Schreiber, à Lontzen, pour fêter dignement les deux siècles de l’entreprise. Tout porte en effet à croire que le leader des bâches PVC en Belgique peut se vanter d’être la plus ancienne entreprise encore en activité dans l’arrondissement de Verviers. Fondée à Aubel, elle a déménagé en 1991 en bord de N3, à Lontzen.

    Pour Marc Fabry, le patron de l’entreprise, cette fête se voulait avant tout festive, avec des accents de kermesse, sous un magnifique chapiteau, comme ceux que la firme loue et vend dans la région et un peu partout en Europe, au Congo, à l’île Maurice, au Burkina Faso, jusqu’en Guyane française et à Tahiti... Une fête sympa à laquelle a pris part la présidente de la FEB, Michèle Sioen et au cours de laquelle on a fait honneur aux spécialités locales. Dont la Val- Dieu, dont dix-neuf fûts ont régalé les gosiers des quelque 500 personnes ayant participé aux réjouissances. Un produit bien du cru qui était servi dans des verres frappés du nom de Schreiber.

    UN PETIT DOUTE

    Une belle manière de rappeler que, bien que fournisseur du parc Eurodisney ou qu’auteur du recouvrement de 6.000 m2 de toile sur le pont Adolphe, ouvrage d’art emblématique de Luxembourg ville, avec une vaste toile durant un long chantier de rénovation, l’entreprise est bien implantée dans sa région et son terroir et qu’elle est un acteur important de son tissu économique, avec une septantaine d’emplois.

    Schreiber, selon la tradition, a été fondée en 1815, l’année de la bataille de Waterloo. Mais il subsiste un petit doute : il n’est pas formellement exclu que la fondation effective remonte aux premiers mois de 1816, tempère Marc Fabry. Quoi qu’il en soit, la vieille dame est encore alerte, malgré son âge.

    Y.B. 

  • 9 clubs régionaux veulent les 1/8es

    BASKET - COUPE DE LA PROVINCE Capture d’écran 2015-10-31 à 10.08.10.png

    Aubel, se rendra à Ninane (P3) et voudra faire oublier sa piètre prestation à Jambes en coupe AWBB. Les hommes d’Alain Denoël devront refaire un handicap de 10 points et devront une nouvelle fois faire avec un effectif réduit, ce qui est monnaie courante depuis le début de la saison.

    Spa affrontera la seconde phalange aubeloise à la Fraineuse. Nul doute que Bruno Dagnely voudra passer ce tour et enfin gagner un derby. Car même si nous sommes en coupe, cette rencontre mettra aux prises deux équipes régionales.

    Les Aubelois, leaders de leur série en P3, n’auront rien à perdre lors de cette rencontre et on peut s’attendre à ce qu’ils jouent crânement leur chance lors de cette rencontre. On imagine que les Thermaliens feront tout pour éviter une mauvaise surprise. 

  • Une grosse bourde de Droeven provoque la perte d’Aubel face à un Wévercé conquérant

    FOOTBALL – PROVINCIALE 1 

    Deuxième victoire d’affilée à domicile un vendredi soir pour Weywertz, qui reste toujours invaincu sur son terrain (7 matches). Il est vrai que le but incroyable concédé après 8 minutes de jeu par Aubel n’a rien arrangé. Aubel replonge dans les soucis... Capture d’écran 2015-10-31 à 10.05.30.png

    Côté aubelois, Charbon (pro- blèmes aux abdos + fatigue) dé- butait la partie sur le banc. Dans le camp local, le jeune Wehr brillait par son absence car il était allé retrouver sa copine en Espagne (Erasmus)... Si Aubel se créait la 1re opportunité du match, c’était surtout un but vidéo gag qui retenait notre attention... En effet, à la 8e minute, Pesser adressait une passe en retrait à Droeven, qui surprit par un léger faux rebond, tapait au-dessus du cuir pour voir filer le ballon dans ses propres filets (1-0)... Pas l’idéal pour une équipe de bas de tableau... Weywertz faisait bien circuler le ballon et se postait constamment dans le camp aubelois. Droeven devait s’employer régulièrement, mais Bas frappait aussi le poteau de Kupper après 21 minutes. Plus entreprenants, plus rapides, mieux sur la balle, les locaux accentuaient le rythme si bien qu’à la 34e, Dohogne isolait superbement Thomas, à l’entrée du petit rectangle, qui faisait 2-0. Bas, de nouveau en contre, semait la zizanie dans le rectangle local à la 39e et il fallait un sauvetage devant la ligne de but de Campione pour empêcher le petit attaquant aubelois de réduire l'écart uste avant le repos. Les murs du vestiaire aubelois avaient bien vibré durant le repos... Jean-Paul Nyssen sortait de ses gonds. Il remplaçait le jeune Bauwens (légèrement touché à la cuisse et d’ailleurs annoncé... comme suspendu sur la feuille digitale, mais c’était une erreur de l’Union belge !) par l’expérimenté Charbon. Les Herbagers montraient d’autres intentions. À la 50e, Willem obligeait Kupper à sortir une jolie claquette. Puis Feyen, fraîchement monté au jeu (61e), en faisait de même, mais via une frappe. Wévercé contrôlait les débats. D’ailleurs, en contre, Freches (65e) faillit tuer le match, mais son envoi croisé, filait de très peu à côté... Aubel éprouvait du mal à placer son hôte devant son rectangle. Freches, de nouveau lui, à la 79e, tentait une bonne frappe décalée qui filait juste au-dessus de la cage de Droeven. Charbon, à la 71e, recevait enfin un bon ballon, mais sa tête était joliment détournée par Kupper. Sur le contre, Boemer ne parvenait décidément pas à tuer la partie... Bas, touchait encore le cadre (latte) à la 87e, mais cela ne voulait vraiment pas rentrer pour les gars de Nyssen ! Surtout que Gross dans les arrêts de jeu alourdissait encore la marque suite à un relâché de balle de Droeven (3-0). Aubel replonge dans les soucis...

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE du 31 octobre 2015 

    Lire la suite

  • Un derby pour retrouver de la confiance

    FOOTBALL – P3C 

    La rencontre la plus explosive de la douzième journée de compétition en P3C devrait être celle qui va mettre aux prises, ce dimanche dès 14h, Aubel B à Herve B. En effet, il s’agit d’un véritable derby.

    Après leur défaite à Heusy, les Aubelois ont tout intérêt à renouer avec la victoire, sous peine de voir les premiers de classe prendre le large. Quant aux Herviens, ils ont l’opportunité de larguer les équipes de bas de tableau s’ils remportent les trois unités de la victoire. « Vu le classement général, nous avons davantage besoin de points que notre adversaire du jour », constate Cédric Garsou, le T1 hervien. « Mais voilà près d’un mois que nous ne parvenons plus à remporter un succès. Notre dernière victoire remonte au 4 octobre. Nous avions gagné à Banneux. Malgré le score (1-6), la manière n’y était pas. Durant ce match, j’ai perdu mon attaquant. Ce dernier s’est blessé et est indisponible depuis trois semaines. Son absence nous est préjudiciable car nous manquons de poids offensivement. Contre Baelen, nous aurions par exemple dû nous imposer le week- end dernier. En vain ».
    Pour renouer avec la victoire, la défense hervienne va devoir tenir le choc face à l’une des attaques les plus prolifiques de la série. Ce qui n’est pas gagné car Herve encaisse, en moyenne, un peu plus de deux buts par rencontre. «Il faudra donc faire la différence offensivement. À ce sujet, mon attaquant devrait revenir ce week-end. En espérant qu’il retrouve le chemin des filets car certains commencent quelque peu à douter ».

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE VERVIERS du 31 octobre 2015 

  • Décès de Monsieur André LECLOUX, époux de Madame Marie-José BALTUS

    La famille annonce le décès de MonsieurAndré LECLOUX, époux de  Madame Marie-José BALTUS, né à Aubel le 24 mars 1938et y décédé le 29 octobre 2015.

     

    Le défunt repose à son domicile, Kollenhof 120 à Aubel, où la famille souhaite recevoir les visites de 17 à 19 heures.

     

    La liturgie des funérailles, suivie de l'incinération, sera célébrée en l'église Saint-Hubert à Aubel le mardi 3 novembre 2015 à 10 heures.

     

    Monsieur Lecloux était un fidèle lecteur de ce blog. Il lui arrivait aussi de nous faire partager des informations.