Silence, on tourne à Val-Dieu

« Ennemi public », un feuilleton que diffusera la RTBF, est en tournage à l’abbaye 

De nouveau des bures de moine dans les couloirs et les salles de Val-Dieu ! Mais c’est pour les besoins d’un feuilleton qui devrait être diffusé l’an prochain par la RTBF...Capture d’écran 2015-10-23 à 08.12.08.png

Les cisterciens seraient-ils de retour dans leur ancienne abbaye bientôt huit fois séculaire de Val- Dieu? Oui et non. Il y en a bien une douzaine qui arpentent les couloirs de l’auguste ensemble monacal depuis lundi. Mais leur Bible n’est pas celle que l’on croit : il s’agit d’une brique contenant des milliers de réparties. C’est le fil conducteur d’un feuilleton que compte diffuser la RTBF et qu’exhibe le pseudo-prieur, Michel Israël, comédien qu’on a déjà vu au générique d’une vingtaine de films, dont « Un Secret » avec Patrick Bruel et Cécile de France. 

Titre de l’œuvre : « Ennemi public ». Un feuilleton de 10 épisodes de 52 minutes issu d’un appel à projets qu’avaient lancé la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est censé se dérouler en Ardenne, mais les lieux de tournage ont été répartis un peu partout en Wallonie : dans une auberge à Nollevaux (près de Paliseul), à Daverdisse (à l’ouest de la province du Luxembourg), à l’abbaye de Marche-les-Dames (pour les extérieurs monacaux), dans la maison Stassart à Thirimont (Waimes) et... à Val-Dieu.

En tout, il y en a pour septante jours de tournage, avec une équipe qui, à Val-Dieu, atteignait la cinquantaine de personnes. Ici, jusque mardi prochain, on réalisera les intérieurs abbatiaux : dans le cloître, la bibliothèque, les bureaux... « C’est une des plus belles abbayes de Belgique. Son intérieur n’est pas bling bling et elle est à taille humaine », s’extasie le réalisateur.

Cette suite coproduite par Playtime Films, Entre chien et loup et la RTBF devrait être diffusée l’an prochain, sur la RTBF. Ensuite, les producteurs espèrent la vendre à d’autres télés.

Le feuilleton racontera la sortie de prison de Guy Béranger, « l’ennemi public n°1 », qui a fini de purger sa peine. Il est transféré en conditionnelle à l’« Abbaye de Vielsart » (Marche et Val-Dieu), au grand dam de la population du coin, mais aussi d’une partie de la communauté monastique. Cependant, en son sein, un jeune frère, ancien psychiatre, veut croire à la sincérité du repentir. Jusqu’au jour où une fillette disparaît dans les alentours. Dans un climat tendu, Chloé, une jeune inspectrice de police (la chanteuse et comédienne Stéphanie Blanchoud) et Michael Charlier (joué par Jean-Pierre Rausin), un policier, doivent alors unir leurs forces pour rétablir l’ordre et établir la vérité.

Une histoire qui ne manque pas de rappeler, par certains aspects, celle de Michelle Martin. À ceci près que Béranger a le profil du tueur. Avec, en filigrane la question : que prévoit la justice pour les psychopathes, quand ils sortent de geôle ?

DÉJÀ EN 2010, POUR LA TÉLÉ ALLEMANDE

Ce n’est pas la 1re fois qu’on tourne une histoire policière à Val-Dieu, depuis le départ des vrais moines. En 2010, la ZDF, seconde chaîne publique allemande, y avait localisé de nombreuses scènes du 31e téléfilm de la série à succès Wilsberg. Alors, l’abbaye avait été relocalisée en Westphalie et on avait créé un faux cimetière dans le parc.

YVES BASTIN dans LA  MEUSE VERVIERS du 23 octobre 2015 

Les commentaires sont fermés.