Le soleil nuit à la récolte de fonds pour le Bailou

image.jpgOrganisée comme l’année passée par le service-club Kiwanis Welkenraedt-Trois Frontières, la deuxième édition de Tast’Aubel – alias la kermesse de la gastronomie – s’est déroulée durant le week-end écoulé non plus en plein air au centre de la localité comme en 2014 mais bien à l’abri du hall omnisports aubelois. Pas de chance diront certains car, contrairement à l’an dernier, le soleil s’est montré drôlement généreux cette fois-ci. Du coup, la fréquentation fut bien moindre que par le passé. «Malgré l’aide de nombreux sponsors et autres services-clubs, nous nous devons de rester réalistes car on n’atteindra hélas pas les 50.000 euros de bénéfices, somme record que nous avions remise au Bailou suite à notre première manifestation du genre afin de soutenir le projet de construction », explique l’un des organisateurs.

UN BÂTIMENT À CONSTRUIRE D’URGENCE QUI COÛTE CHER

De quoi dépiter quelque peu Jean-Jacques Moxhet, animateur de ce centre de jour qui abrite des personnes handicapées: « C’est d’autant plus dommage que les contrariétés s’accumulent et que le budget global de notre futur bâtiment, toujours incomplètement bouclé à ce jour, avoisine à présent 1.700.000 euros. Nous devons aussi faire face à la modification de la législation qui oblige à rédiger de nouveaux cahiers de charge de type européen ou encore – pour ne citer que cet exemple – à l’élargissement des voiries d’accès image.jpginitialement prévues, ce qui va sans doute compliquer la tâche de la commune d’Aubel qui a promis de prendre ce poste à sa charge. Bref, les délais s’allongent...». Ce qui fait dire aux personnes bien au courant du dossier qu’on ne voit pas comment les pensionnaires du Bailou pourraient être logés dans ces nouvelles constructions avant la fin 2017 si tout va bien. Or il y a de plus en plus d’urgence, les locaux actuels présentant d’évidents signes de fatigue qui ne manqueront pas d’échapper aux prochains contrôles, effectués par les pompiers notamment. D’où l’importance d’actions à la fois caritatives et gastronomiques comme ce deuxième Tast’Aubel...  

Les commentaires sont fermés.