• Le parking de covoiturage triplé

    PRÈS DU ROND-POINT DES VACHES À BATTICECapture d’écran 2015-01-31 à 16.20.53.png

    Il comptera 120 emplacements supplémentaires, près de l’échangeur de Battice.

    Bonne nouvelle pour les navetteurs qui choisissent de limiter la pollution de l’atmosphère par les gaz à effet de serre : le SPW se prépare à tripler la surface dévolue au covoiturage près du rond-point aux vaches. Un chantier qui répond à une demande allant croissant et qui permet de soulager quelque peu les flux de trafic.

    La Sofico a conclu le contrat avec l’adjudicataire des travaux d’extension du parking de covoiturage de Battice. Il s’agit de l’entreprise Baguette. Techniquement, le SPW (Région Wallonne) pourrait dès lors donner l’ordre de commencer les travaux. Évidemment, on va attendre le retour des beaux jours avant de commander le premier coup de pioche.

    Dans la pratique, le SPW va étendre sur une surface trois fois plus grande le parking dédié aux covoitureurs, en conservant le même profil.

    Avec des places en épi et un îlot arboré pour séparer le parking des voies de circulation, explique Philippe Elsen, le directeur du SPW pour les routes à Verviers.

    Les travaux devraient être effectués cette année et consister en la création de 120 places supplémentaires, s’ajoutant aux 50 actuelles. L’extension sera réalisée en direction de la chapelle, soit vers Thimister.

     

    Le sol sera tarmaqué.

     

    La suite de l'article d'YVES BASTIN est à lire dans LA MEUSE VERVIERS du samedi 31 janvier 2015.

  • Il y a 100 ans...

    FSP La Commanderie 1915.jpg

    Le 28 janvier 1915, le R.P. O'Kelly écrivait dans ses notes:

    La Kommandantur a quitté AUBEL et s'est installée depuis quelque temps à la Commanderie de FOURON-ST-PIERRE avec 40 All.. Ce monde fait sa propre cuisine avec 3 (chefs) coqs. Le propriétaire du château,le baron de Potesta de Selys-Longchamps habite au milieu de ces étrangers et jouit du repas commun moyennant 2 marks par jour. Avant le retour dans leur propriété, une gouvernante ail. avait pris soin du domaine et avait réussi dans ses affaires. Au Strouvenbosch, chez le sénateur Magis, il y a aussi des Ail.. Ils garantissent la sauvegarde de toute cette maison malgré l'absence du sénateur.

    A Aubel, il n'y a presque plus de soldats. Au Sart chez M de Donnea et à la résidence du sénateur Flechet est indemne. Mme Simonis de verviers a donné 100 000 marks pour la libération de son fils de 18 ans qui voulait passer en HOLLANDE. Il avait eu l’imprudence d'envoyer à l'avance sa valise et il fut cueilli à domicile. Cette rançon fut dictée par les All. dit-on.

    Et il ajoute, le 30 janvier 1915:

    M. Jost, siropier à Aubel, occupe encore autant que possible son personnel. Il craint néanmoins que par réquisition il ne soit quitte de son c au c. (*). Son homme d'affaire, nullement germanophone, lui a mandé qu'à Aix, la population ne croit nullement aux dires de l'Empereur et des ...

    Lire la suite

  • Jeunes joueuses de basket

    benja.jpg

    Jeunes joueuses de basket d'Aubel (et des environs puisqu'Emilie Vanderheyden de Teuven apparaît au premier plan), avec leur entraîneur.

    Régis Pesser les entraîne depuis 3 ans maintenant. "Au début on perdait tout, dit-il, et maintenant on a des super résultats."

    Aujourd'hui, les minimes ont gagné contre Sprimont en quart de finale. Et elles joueront dans 3 semaines la demi-finale de la coupe contre Huy.

    Ce matin, les benjamines recevaient Huy en quart de finale de la coupe.
    Huy présentait une équipe de filles leader en benjamines,  très grandes, très athlétiques et techniques.
    Bref, "on s'est battues comme on pouvait mais le courage ne suffit pas pour gagner des matchs ( quoique...). Score final sans appel 8 -78 "

  • Remise générale

    Les prévisions météo n’étant guère réjouissantes pour  les prochains jours, le CP a pris ses responsabilités…

    Ainsi, le Comité Provincial de Liège a décrété pour la période du 30 janvier au 02 février 2015 inclus la remise générale de TOUS les matches officiels et amicaux (Premières – Jeunes – Réserves et RIL).

  • Aubel et Dison visent les demi-finales

    BASKET - COUPE DE LA PROVINCE 

    Trois de nos équipes régionales sont encore en lice en coupe de la Province. Si SFX Saint-Michel disputera son quart de finale mardi à Alleur (P2), Au- bel et Dison-Andrimont seront sur le pont ce dimanche.

    Face à Aywaille, les hommes d’Alain Denoël auront soif de revanche (début à 10h30). « Nous avons été battus de 2 points là- bas en championnat alors que nous menions encore de 12 points à 4 minutes de la fin », dit Alain Denoël. « On repense souvent à cette défaite qui nous reste en travers de la gorge. On ne va pas se focaliser sur l’adversaire mais bien sur nous-même. Si nous faisons preuve d’un état d’esprit conquérant et que l’on se donne à 100 %, nous avons tout en main pour l’emporter. Arrivés à ce stade de la compétition, on va tout faire pour aller le plus loin possible. Ce sera sans Vanasch et Lambot, blessés.»»

    Dison-Andrimont se rendra à l’Étoile Jupille (P3). Un match piège pour les hommes de Thierry Carton, qui partiront avec un handicap de 10 points à remonter. « On va jouer contre une équipe composée d’anciens joueurs ayant évolué plus haut », souligne Thierry Carton. « Ce sera chez eux et dans une petite salle. Il faudra être dedans directement si on veut passer ce tour. »

     

    CHARLES BOURY dans LA MEUSE VERVIERS du 31 janvier 2015