• Contrôles radar du 01 au 15 mai

    Jeudi 01/05
    -Herve: rue de Maëstricht, rue du Bola
    -Baelen: Hestreux, route de Dolhain

    Vendredi 02/05
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Samedi 03/05
    -Herve: rue des 2 Tilleuls, Biomont
    -Thimister-Clermont: route d'Aubel

    Dimanche 04/05
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Lundi 05/05
    -Thimister-Clermont: route d'Aubel, Chapelle des Anges, chaussée Charlemagne
    -Plombières: rue de Montzen

    Mardi 06/05
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Mercredi 07/05
    -Welkenraedt: route Charlemagne, rue Mitoyenne
    -Limbourg: avenue Victor David
    -Baelen: allée des Saules

    Jeudi 08/05
    -Olne: rue Bouteille
    -Herve: rue de la Grotte, rue du Trèfle, rue Beauregard

    Vendredi 09/05
    -Thimister-Clermont: route d'Aubel
    -Aubel: rue de Battice
    -Plombières: rue du Cheval Blanc, Völkerich

    Samedi 10/05 et dimanche 11/05
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Lundi 12/05
    -Herve: rue des 2 Tilleuls, rue de Verviers, Manaihant
    -Olne: rue Bouteille

    Mardi 13/05
    -Plombières: rue du Chemin de Fer, rue de la Gare, rue de Birken
    -Aubel: rue de Battice

    Mercredi 14/05 et jeudi 15/05
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

  • Concerts de printemps

    La 48ème édition du Festival sonnera les trois coups le 23 mai prochain et vous accueillera, comme chaque année, dans son cadre unique durant cinq vendredis jusqu¹aux portes de l¹été, le 20 juin.

     

    Numériser.jpgFidèle à sa tradition, le programme de cette année se veut de qualité, éclectique, ouvert aux grands classiques mais aussi à l¹originalité et à la découverte.

    Le Festival s'ouvrira, le 23 mai, par un concert donné par un ensemble belge de douze instruments à vent, soutenus par un violoncelle et une contrebasse, I Solisti del Vento.  Il interprétera, outre une Sérénade d¹Antonin Dvorak, ce chef d'oeuvre majeur de W.A. Mozart qu'est la Sérénade K 361 dite « Gran Partita ».

    Le 30 mai, le pianiste bulgare Boyan Vodenitcharov, bien connu dans notre pays depuis qu'il a triomphé au Concours Reine Elisabeth, se produira pour la première fois au Val-Dieu. Outre des pièces de Schumann et de Debussy, il proposera des moments d'improvisation musicale qui devraient vous étonner autant que vous ravir.

    Le 6 juin, le Quatuor Danel reviendra, mais dans une formule « augmentée » puisqu'il sera complété par deux membres du célèbre Quatuor Talich. A cinq et puis à six, ces brillants musiciens offriront deux sommets de la musique du XIXème siècle : le fameux Quintette de Schubert et le Sextuor de Tchaïkovski, « Souvenir de Florence ».

    Le Festival se poursuit, le 13 juin, avec un jeune trio à clavier, le Trio Talweg, qui grimpe quatre à quatre les marches de la renommée et du succès et qui proposera, outre un poignant « Trio élégiaque » de Rachmaninov, deux des grands trios à clavier de l¹Ecole française, celui d¹Ernest Chausson, tout imprégné de l¹influence de Franck, et puis celui, plus novateur, de Maurice Ravel.

    Et, enfin, les organisateurs clôtureront la saison en apothéose, le jour de la fête de la musique, avec l'Orchestre national de Belgique. Au programme, Edward Elgar avec une marche tirée des célèbres Pomp and Circumstances et surtout son superbe Concerto pour violoncelle que nous interprétera en soliste le merveilleux David Cohen. Et le festival se terminera avec la somptueuse 2ème Symphonie de Serge Rachmaninov, ce grand compositeur post-romantique auquel le public ne cesse de réserver un accueil chaleureux.

    Bref, une saison qui s'annonce sous les meilleurs auspices et qui devrait vous valoir des plaisirs musicaux de grande qualité et intensité.

    Ces plaisirs pourront également se partager en toute convivialité, autour d'une collation soit avant le concert au Casse-Croûte de l¹Abbaye, soit à l'issue des concerts, en présence des artistes, dans les salons de l'Hôtellerie de l'Abbaye.

    Les réservations s'ouvriront le 6 mai. Il sera également possible, dès cette date, de réserver en ligne, via TICKETNET ou en remplissant notre formulaire de réservation sur le présent site.

    Pour plus d'informations sur les prix et les différentes possibilités de réservation, visitez le site internet www.concertsduprintemps.be.

  • Aubel recrute

    BASKET

    Nicolas Baeten quittera Tilff pour rejoindre la P1 d'Aubel. 

  • Les finales de la Coupe Bodart auront lieu à Olne ce jeudi

    VOLLEY 

    Un 1er mai en apothéose 

    La saison se termine et le volley liégeois peut pousser un fier cocorico francophone puisque ses meilleures équipes ont plutôt brillé. Thimister, les « Aubel », en dames, Waremme, Mortroux, Marchin, Esneux en messieurs.

    Une réussite qui sera célébrée, comme de tradition, le jour de la fête du travail.
    Ce jeudi 1er mai aura effectivement lieu la plus grande manifestation volleyballistique de l’année, les finales de la fa- meuse Coupe Marcel Bodart, du nom du premier président pro- vincial. La Coupe Bodart est à la fois un rendez-vous sportif incontournable qui ponctue la saison mais également une grande « foire » sportive qui réunit entraîneurs, dirigeants, joueuses et joueurs. Cette année, et pour la première fois, la Coupe se jouera à Olne, où, il y a un an un superbe hall a été 
    construit et a accueilli tout le club de Soumagne qui y a installé ses quartiers et toutes ses équipes. Une arrivée qui se réalise en beauté puisque les deux équipes du club de Robert Lapierre, les dames et les messieurs de N3, terminent deuxièmes de leur championnat respectif et, cerise sur le gâteau, sont qualifiées pour les demi-finales qui se joueront le matin. Ainsi, en dames, on aura à 9h30 un match entre la N3 de Olne et Thimister N1 qui vient de réussir une brillante saison dans l’antichambre de l’élite belge et on verra Franchimont Theux N2 affronter Aubel A. En messieurs, à 11h30, Esneux, champion en N3, partira favori contre Dison une des meilleurs équipes de P1. Olne, deuxième en N3 donc, devra se méfier de la jeune équipe de Spa. La finale féminine est programmée à 15h et celle des messieurs à 17h. Deux équipes olnoises en finale, le rêve de Robert Lapierre. Mais la Coupe sera aussi l’occasion de fêter la fin de carrière de Catherine Pirard, joueuse de Theux, un des plus beaux palmarès principautaire. L’Esneutoise a joué dans les meilleurs clubs principautaires mais aussi à Gembloux. Redoutable attaquante, excellente au bloc et aux 3 mètres, son départ va faire mal à Theux car on peut dire qu’elle faisait la moitié des points de son équipe.

    C’est aussi une des joueuses les plus spectaculaires du volley liégeois qui tire sa révérence. Contre Aubel, il faudra qu’elle se surpasse pour atteindre la finale. Et pourquoi pas une surprise ?

    Un article de PHILIPPE HALLEUX dans LA MEUSE LIEGE du 30 avril 2014

  • Son film torpillé : Ben Stassen résigné

    AUBEL – CINEMA

    Kinepolis n’a pas fait de promo

    Après même pas 15 jours au box-office, « African Safari », le film 3D du réalisateur aubelois Ben Stassen est retiré des cinémas wallons. Le réalisateur des aventures de « Sammy » la tortue ou encore de « Fly me to the moon » accueille la nouvelle de façon résignée. Pour lui, rien n’a été fait pour promouvoir ce film.

    « Tout a commencé avec la polémique du doublage pour la version en flamand, rappelle BenCapture-d’écran-2014-04-30-à-09.29.40.jpg Stassen. Kinépolis avait engagé un spécia- liste animalier flamand qui a transformé tout mon texte et mon approche. J’ai dit qu’il n’était pas question de sortir le film comme ça. Je leur ai dit que c’était comme s’ils changeaient les dialogues des Disney : c’est inconcevable. » Résultat des courses : Kinépolis, le distributeur, refuse et le film ne sort donc pas dans les salles obscures du nord du pays. En Wallonie et à Bruxelles, la sortie se fait de manière confidentielle. «Il n’y a pas eu de promotion, c’est normal que personne ne soit venu voir le film », soupire Ben Stassen qui n’en tient toutefois pas rigueur au distributeur qui a quand même rempli sa part financière du contrat. « Cela se se- rait passé dans un autre pays, on n’en aurait peut-être même pas parlé, poursuit-il. Ici, ça me touche évidemment, parce que ça se passe dans notre jardin. C’est un vrai paradoxe à la belge puisque le distributeur a donné une importante avance et comptait donc récupérer cet argent avec des entrées, mais à cause du conflit du doublage, il boycotte le film. »

    PROCHAIN PROJET 3D : ROBINSON CRUSOË

    Ce n’est pas ce caillou dans sa botte qui va empêcher à Ben Stassen de poursuivre sa route cinématographique. « On oubliera vite, sourit-il. Le film sort dans beaucoup d’autres pays où l’accueil sera sans doute meilleur même s’il est vrai qu’il est difficile de trouver un public pour des documentaires au cinéma. En France, « African Safari » a été le coup de cœur du JT de France 3. La prochaine étape est la sortie dans 1.000 salles en Chine, au mois d’août. »

    Actuellement en Allemagne pour la sortie d’un autre de ses films en 3D, « Le manoir magique », l’Aubelois nous confie que son dernier bébé est bien est route. « Nous sommes à la moitié de la production du film d’animation sur Robinson Crusoë, il sera terminé fin 2015 et pourrait sortir en 2016. »

    Ce film qui s’adresse aux enfants raconte l’histoire de Mardi, un perroquet vivant sur l’île où va échouer le plus célèbre des nau- fragés, et devrait trouver, lui, sans problème son public.

    Un article d'YSALINE FETTWEIS dans LA MEUSE VERVIERS du 30 avril 2014